L'amour de l'écriture

Accord de « coûté, valu et pesé »

Source Cordial Les participes passés "coûté, valu, pesé, marché, couru, vécu, dormi, régné, duré..." sont invariables avec un complément circonstanciel de mesure. Le complément circonstanciel n'est pas l'objet direct. Il ne répond pas aux questions "quoi ?" ou "qui ?" mais à la question "combien?". Les six mille francs que ce buffet m'a coûté. Ce buffet a coûté combien? et… Lire la suite Accord de « coûté, valu et pesé »

Publicités
L'amour de l'écriture

Les onomatopées

Chaque mardi, le groupe "Romancez-moi" propose, grâce à notre correctrice Sophie Eloy, une petite leçon pour nous aider dans l'écriture. Si nous faisions connaissance avec les onomatopées ? Qu’est-ce qu’une onomatopée ? Les onomatopées sont des interjections particulières inventées pour imiter un son et le retranscrire. Ces petits mots rendent votre texte plus vivant et… Lire la suite Les onomatopées

L'amour de l'écriture

22 mots rares pour améliorer son vocabulaire

Extrait du blog de "La Culture Générale" Alacrité L’alacrité est une disposition à l’allégresse, à la bonne humeur, un état de vigueur et d’entrain. En savoir plus Apocryphe Ce qui est apocryphe, en parlant d’un texte ou d’un autre document, est inauthentique, douteux, attribué à tort à un auteur ou relatant une histoire dont l’authenticité n’a pas… Lire la suite 22 mots rares pour améliorer son vocabulaire

L'amour de l'écriture

On ou l’on ?

L')on rencontre souvent, au lieu du pronom on, la variante l'on. D'où vient ce l apostrophe et dans quel contexte faut-il l'utiliser ? Il faut savoir que notre pronom indéfini on, qui se comporte souvent comme un véritable pronom personnel, est à l'origine un nom commun, de même origine que le nom homme. Le nom latin homo (" homme, être humain ") et… Lire la suite On ou l’on ?

L'amour de l'écriture

Les majuscules accentuées

Le projet Voltaire s'est penché sur une question que les auteurs se posent souvent. Doit-on accentuer les majuscules ? Loin d’être une fantaisie, l’accentuation des majuscules donne de la lisibilité à nos écrits et supprime les ambiguïtés. Pourtant, cette convention, nécessaire à la compréhension, fait l’objet de débats. Sans plus attendre, mettons l’accent sur les majuscules !… Lire la suite Les majuscules accentuées

Mes lectures, mes avis

Précis de grammaire française de Maurice Grevisse

Résumé : Pour tous les usagers qui souhaitent une grammaire pratique, précise et cohérente, leur permettant de rafraîchir ou d'approfondir leurs connaissances, le Précis reste une référence indémodable : son audience ne cesse de se confirmer dans tous les pays francophones ainsi que dans les pays où le français est enseigné comme langue étrangère. Une… Lire la suite Précis de grammaire française de Maurice Grevisse

L'amour de l'écriture

De quoi ai-je l’air?

Pour ceux qui me connaissent, vous diriez que j’ai l’air con ou l’air conne ? Quand un adjectif est en rapport avec avoir l’air, on a la faculté d’accorder cet adjectif avec air ou avec le sujet : Ils ont l’air bête ou bêtes. Quand on fait l’accord avec air, c’est qu’on donne à ce nom le sens… Lire la suite De quoi ai-je l’air?

L'amour de l'écriture

Treize fautes de français parmi les plus courantes

Un article du Soir.be sur les treize fautes de français les plus courantes. Je l'ai trouvé génial et je le partage avec vous. Certaines expressions ou tournures de phrases nous semblent correctes parce que nous les utilisons et entendons partout, à la télévision, à la radio ou encore dans la bouche de nos interlocuteurs… Pourtant,… Lire la suite Treize fautes de français parmi les plus courantes

L'amour de l'écriture

Langage châtié ou peu châtié

Avoir un langage châtié L’un des personnages de mon premier roman manque quelque peu de politesse. Fière d’utiliser cette jolie expression, j’ai donc écrit qu’il avait un langage châtié, en clair, qu’il se montrait vulgaire et insultant. Erreur ! Ma toute première bêta-lectrice  me renvoie le texte et me signale que le verbe châtier signifie : punir… Lire la suite Langage châtié ou peu châtié