Chronique Les Héritiers de Castel Dark par la Cocci-lectrice

|113| LES HÉRITIERS DE CASTEL DARK DE JC STAIGNIER

Résumé : Quatre enfants, trois destinées.

Colin, William, Clayton et Eulalie, unis par les liens du sang et du cœur, mènent une existence paisible auprès de leurs parents d’adoption.

Dans l’ombre, la reine de France n’hésite pas à compromettre leur bonheur au profit de ses propres ambitions.

Entre trahisons, tragédies et amours contrariés, parviendront-ils à réécrire leur histoire ?

Genre : Historique

Nombre de pages : 268 (numérique)

Merci à JC Staignier pour la suite de sa saga !

Le début repart comme il le faut. Grâce aux en-têtes, on se situe comme il faut et on s’immerge de nouveau dans cette époque si particulière et pas facile ! Cette fois-ci les héros changent un peu même si on avait déjà commencé à les suivre dans le tome précédent !

Aller en route pour reparler de l’histoire ! Bon alors dans ce tome nous découvrons bien plus en profondeur chaque héritier de Castel Dark. Au total nous avons trois garçons et une fille enfin sans compter les enfants d’Aelis. J’ai été heureuse de la retrouver d’ailleurs même si on la voyait beaucoup moins. J’avoue que j’aurais apprécié que soit développer son histoire ou celle de ses enfants mais ce n’était clairement pas gênant. J’avoue qu’avec ce troisième tome il est difficile de ne pas parler du récit sans spoiler alors j’essaierai de faire au mieux. Comme vous devez vous en douter, plusieurs couples se créent mais subissent les foudres du destin. On en suit donc plus ou moins trois qui ont beaucoup de difficultés. Eh oui, le destin n’épargne toujours pas les enfants de Castel Dark ! On pourrait penser à une malédiction qui les suit jusqu’à ce que là-haut on décide de laisser tranquille. Il y avait pas mal de choses à suivre, pas mal d’enjeux et de tous les côtés parce que si le Destin était maître de la situation ce n’était pas le seul à tenir les rênes des vies de ces jeunes gens. La Reine de France les utilisait comme des pions. Je crois que c’est le cas de le dire même si on comprenait qu’elle n’était pas vraiment comme elle paraissait. Elle avait un cœur même si tout le monde pensait le contraire. Mais ces mauvais choix ont conduit à de malheureuses conséquences. J’ai beaucoup aimé voir les différents chemins pris par chacun (même si pour tous, ils n’avaient pas le choix). Malgré cette obligation, ils ont su reprendre leur vie en main en rejetant la bienséance si elle n’était pas capable de les rendre heureux ! Donc au programme : beaucoup d’enjeux, de la pression, un bon rythme dans l’histoire, des rebondissements, des mauvais choix, des choix tout courts…Puis des obligations ! Mais chacun a su rebondir.

Je vais commencer avec Eulalie alias Lali et William. Ce sont mes petits chouchous. Ils étaient tellement mignons tous les deux. Malgré leur malchance, Lali est restée une jeune femme douce, aimante qui a su faire avec « ce qu’elle avait » pour parler « vulgairement ». Elle voyait le bon même dans les personnes qui ne l’étaient clairement pas. C’était un personnage vraiment touchant, comme celui de William qui clairement allait de déconvenues en déconvenues. Pourquoi lui infliger tout ça ? On dit souvent « se séparer pour mieux se retrouver » mais…Est-ce vraiment bon ? Pour autant, il est resté fort, c’est un homme bon et avec énormément de patience j’ai envie de dire. A sa place, je n’aurais pas épargné la dame furibonde…Enfin si on pouvait appeler ça une dame XD (Coucou la sadique est vicieuse refait surface). Ah, je l’aurais envoyé dans un couvent et comme elle ne l’aurait pas supporté, elle se serait tuée. Fin de l’histoire, William heureux plus tôt ! Ensuite nous avons Clayton, l’invétéré séducteur. Lui non plus n’est pas épargné, il a un sacré caractère et bien qu’on le ne montre pas comme étant vraiment sensible, on le remarque à la fin, il a un cœur lui aussi mais bien trop touché par le passé familial. Puis Colin, je ne sais pas pourquoi mais il me faisait de la peine. Je le voyais comme un jouvenceau malmené qui n’a eu le temps de rien, et certainement pas de goûter à un certain bonheur car en plus d’être tiraillé par son cœur, il l’était par sa mission auprès de la Reine. On voyait bien que cela le rendait malheureux. Je l’aimais bien ce petit, je l’aimais bien. Vint maintenant Sophia (punaise j’avais marqué Sophie mdr) tiraillée entre sa foi, son devoir et son cœur. Elle était amusante mais ce n’était pas négatif. Elle n’a pas eu de chance mais elle n’a jamais vraiment cherché à écouter son mari, à lui faire confiance alors qu’il essayait de bien faire. Pauvre enfant dira-t-on. Bon comme je l’ai dit il y avait aussi Catherine et Euric, enfants d’Aelis mais on ne les voyait pas beaucoup. J’ai aussi envie de parler de Jane parce qu’elle pensait enfin avoir le droit au bonheur mais le malheur ne l’épargne pas. Elle a tout de même droit à une petite part de bonheur qui je l’espère la réconforte de la violence du reste. Elle me faisait tellement de peine à la fin, elle qui a tant donné à tout le monde, qui a mis tout son cœur pour élever ses enfants, satisfaire son mari et la bienséance. Isolde était un personnage que j’aimais beaucoup parce qu’elle avait un sacré caractère, on avait l’impression de retrouver Aelis, plus jeune. Elle mettait du punch au récit ! Il y avait aussi Adam et lui, j’aurais été méchante mdr Un vil personnage qui mérite la mort. Et la Reine, je l’aimais bien mais je ne préfère pas en parler non plus XD ! Bon je crois que j’ai parlé des personnages principaux…Enfin de pas mal même !

Encore une fois, dans ce tome, le style est plus léger même si on retrouve les conséquences compliquées de la vie à cette époque. J’ai beaucoup aimé la manière dont tout a été présenté même si parfois les sauts dans le temps me perdaient au niveau de l’âge des personnages ! La plume de l’autrice est dure quand il le faut, et plus souple dans des moments plus « sympa ». Sincèrement, encore une fois ce fut vraiment top !

La fin est encore une fois superbe. Elle est douce, ça fait un sacré écart avec le premier tome à vrai dire mais je trouve que c’est bien parce que cela montre à quel point les choses ont évolué. Et quand je compare, c’est fou. De nombreuses années ont passé, je n’aurais pas pensé que cela en arriverait là. Pourtant, je trouve ça beau. On ne se rend pas compte à quel point les épreuves de la vie nous forgent et nous font grandir au-delà de nos espérances. Cela conclut magnifiquement bien les trois tomes avec un peu de joie et de légèreté en plus !

Pour conclure : C’est encore une très bonne lecture que je vous conseille, c’est même toute la saga que je vous recommande de lire et SANS vous arrêter au premier tome qui peut repousser. Allez plus loin que l’aspect sombre et dure parce que les trois tomes valent le coup d’être lus ! J’ai adoré suivre chacun des petits-enfants de Castel Dark même si le destin de chacun n’était pas aussi rose que j’aurai aimé. Enfin qu’est-ce que je raconte…Je déteste le rose ! Donc au final, on découvre que peu importe notre rang social, nous sommes les pions de quelqu’un, et qu’il faut s’armer d’énormément de patience pour toucher au bonheur ! Et que même avec ça, c’est parfois difficile. M’enfin ! C’est vraiment une très belle lecture, j’ai passé un super bon moment et je suis triste de tous les quitter ! Merci encore à l’autrice pour ces services presse !

Je vous fais de gros bisous,

Votre Cocci-Lectrice

Pour retrouver son blog, c’est ici

Pour retrouver sa page FB, c’est ici

Pour retrouver son Instagram, c’est ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :