Chronique La Rebelle de Castel Dark par Les chroniques de Cendrillon

Merci les Les Chroniques de Cendrillon pour cette superbe chronique. Elle a le don de transformer nos textes les plus sombres en conte de fées.

Chronique littéraire #157: Le Destin des coeurs perdus, T2, La rebelle de Castel Dark de JC Staignier

51gh1ulKv5L._SX350_BO1,204,203,200_

Résumé

Angleterre, 1396.

Aelis de Percival fuit son pays natal afin de rejoindre sa sœur Jane. À bord du Goéland, elle fait la connaissance du capitaine Sadler. Néanmoins, la jeune femme poursuit un seul but : attirer Arthur de Templeton en France.

Entre l’amour et la vengeance, Aelis trouvera-t-elle le courage d’affronter ses démons ?

floral-1751088_960_720

Informations

 

 

floral-1751088_960_720

Avis

Après avoir découvert l’autrice au fil de son premier tome qui m’a littéralement mis un uppercut, (non, sans exagérer elle a une plume et un scénario qui ne peuvent que réveiller son lecteur!), j’ai hésité une fraction de seconde à poursuivre ma lecture de cette saga qui piétine nos petits cœurs sensibles de lecteurs. Mais comme vous pouvez le constater j’ai décidé de poursuivre malgré la peur de ce que l’autrice allait réserver à ses personnages. La curiosité à pris le dessus et je dois reconnaître que la plume addictive de l’autrice a fait pencher la balance de son côté.

/ Attention risque de spoïl si vous n’avez pas lu le premier tome /

Nous retrouvons donc Aelis en route pour la France après qu’elle ait fuit Castel Dark après le massacre des siens. Durant la traversée elle rencontre Brett, beau capitaine qui fait chavirer son coeur mais la belle ne se laisse pas détourner de son objectif. Fidèle à sa promesse, à sa famille, à sa vengeance, Aelis, sous l’égide du fantôme de sa grand-mère, va élaborer un plan tortueux pour faire payer ses crimes à l’auteur de ses cauchemars. Après l’adolescente rebelle du tome 1, c’est une femme affirmée que nous retrouvons et que nous apprenons à apprivoiser. Son franc parler peut déranger, choquer mais c’est un personnage coup de cœur pour moi. Un esprit d’homme dans un corps de femme, ou bien une femme libérée qui revendique son indépendance faisant fi de la bienséance, voilà comment nous pouvons la qualifier.

Le rythme s’étale de nouveau sur plusieurs années, on prends plaisir à découvrir Jane, dernière soeur vivante d’Aelis, et à profiter de ce séjour en sa demeure pour se reconstruire et prendre des forces. Le fait qu’elle prenne le relais avec les enfants permet à Aelis d’être totalement libre pour mener à bien sa mission de vengeance. Et je dois dire qu’elle va la mener d’une main de fer. Malgré ses sentiments, son premier combat s’effectuant contre elle-même, Aelis ne va pas hésiter à faire tous les sacrifices nécessaires pour que chaque personne responsable du sort tragique de sa famille à commencer par celui de sa soeur Mary, paye au centuple les souffrances causées. Je dois dire que sa vengeance est assez satisfaisante même si elle nous fait sombrer avec elle dans ses bas instincts, puisque comme elle, nous nous focalisons uniquement sur l’objectif final et non la destination.

Pourtant je dois bien admettre qu’elle m’a fait peur. Mon cœur de mère s’est arrêter durant quelques pages et l’autrice nous démontre ainsi qu’elle est prête à tout également pour assouvir les sombres desseins de ses personnages. Le fait de retrouver Marie, Rose et Berthille ajoute du sens à la vengeance puisque la boucle va se refermer, la roue tourne et les monstres d’hier deviennent les victimes d’aujourd’hui. En revanche, il faut bien reconnaître que l’on peut douter du sauvetage de l’âme d’Aelis après une telle vengeance. Malgré tout du début à la fin elle a eu ma sympathie. Non pas que ces crimes soient moins graves ou plus justifiés que ceux qui l’ont poussé à agir ainsi, mais parce qu’elle possède cette rigueur envers elle-même, cette fidélité envers les siens qui la poussent à ne pas se détourner de son objectif, même si pour cela elle doit perdre tout ce qui lui sera précieux.

Le récit est, comme dans le premier tome, intense, dynamique, fluide, il nous tient en haleine jusqu’au bout et l’on apprécie d’observer l’évolution des héritiers de Castel Dark qui se préparent chacun à leur tour à affronter leurs destins qui portent déjà les blessures de leur passé. L’aspect historique est un véritable plus qui nous permet de nous immerger facilement dans une époque qui n’est pas la nôtre.

En bref, si vous recherchez une lecture pour sortir des sentiers battus de votre PAL, je ne peux que vous la conseiller mais attention aux âmes sensibles et chastes…

Note

etoiles5sur5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :