Un Youtuber à Croquer de Matthieu Biasotto – Avis lecture

Un mètre quatre-vingt-dix, un regard fauve et mordoré ; sa musculature appétissante génère des millions de vues et d’abonnés. Invité en Guest au plus grand salon dédié au culte du corps, la toile s’agite à la seule évocation de son nom : Bold.

Addict au grignotage, partisane des burgers et de la bière, Kléo est nature, sans complexe- ou presque… Gérante d’un magasin bio qui bat de l’aile, elle espère profiter du mondial « Fitness et Nutrition » pour promouvoir sa petite boutique et mieux occulter son passé.

Elle ignore tout du phénomène et pourtant… Bien malgré elle, dans le pavillon central et au milieu d’une horde de fans, plus rien autour ne compte… L’ombre, la lumière, deux destins, une rencontre.

Que cache la cicatrice sur son visage ? Ses tatouages ? Quels secrets dissimule la séduisante armure que tout le monde rêve d’approcher ? Entre le feu des projecteurs, la pression des médias et l’obscurité qui ronge Bold… Pourra-t-elle surmonter les ravages de la célébrité et accepter la part d’ombre d’une star adulée ?

Résultat de recherche d'images pour "jason momoa dreadlocks gif"

Mon avis :

La romance est un genre littéraire souvent critiqué ou écorché par les lecteurs sérieux. Néanmoins, en écrire est un exercice moins aisé qu’on l’imagine. Matthieu Biasotto est un auteur de thriller qui a tenté le pari d’écrire une romance. J’ai comme l’impression qu’il a sauté à l’élastique sans élastique.

Les clichés sont présents à chaque page du roman :

  • Le héros au physique irréprochable, aux pectoraux frottés avec du Colgate pour donner l’effet béton, youtuber de son métier pour surfer dans l’air du vent. Un Jason Momoa dans toute sa splendeur.
  • L’héroïne : tant va la cruche à l’eau qu’à la fin, elle se casse.
  • Des scènes de sexe décrites comme sensuelles, mais qui restent bel et bien du sexuel sur toute la ligne.
  • Une petite touche de suspens sans surprise.

Quelques détails de l’histoire manquent d’approfondissement, car oui, même les histoires romancées doivent tenir un minimum la route :

  • Ne pas confondre un magasin bio avec un magasin diététique. Les produits bio n’aident pas à maigrir, du moins, pas à ma connaissance.
  • À moins de posséder les dons d’une actrice porno, une femme se laisse rarement explorer sous toutes les coutures au premier rendez-vous.
  • Après une tentative de viol, une femme ne tente pas de l’occulter en passant une superbe soirée baise.
  • Le héros décrit dans un même chapitre sa copine comme une suceuse de première, mais l’amour de sa vie. Paradoxal.

Pour terminer, comme chaque fois que je laisse mon retour de lecture sur un roman, je regarde les autres avis, surtout ceux qui diffèrent du mien. Dire que ce livre est nullissime, c’est un peu sauvage comme réaction et demande un peu plus de détails sur le pourquoi est-il nul ? Sinon, je considère le commentaire comme aussi nul. L’auteur ne laisse pas des fautes à chaque page et lorsqu’on compare avec tout ce qui est publié pour le moment, ça le sauve déjà du nullissime.

Je trouve même qu’il a touché du doigt un phénomène de société : la fan attitude. Comme Bold récolte les likes, l’auteur a parfois des avis 4 ou 5 étoiles qui posent questionnement. Quelques lectrices avouent qu’elles n’ont pas aimé le roman, mais qu’elles laissent tout de même une bonne note, car après tout, c’est Matthieu. Le type même des réactions qui enfoncent l’auteur plutôt que de le soutenir.

Pour conclure : une romance peu convaincante, mais j’ai commandé un thriller de l’auteur, car j’aimerais le découvrir dans son genre de prédilection.

Jc

Pour acheter le roman, c’est ici

Pour retrouver la page de l’auteur, c’est ici

Matthieu Biasotto

Auteur indépendant depuis 2014, édité depuis peu de manière « traditionnelle », j’ai fait le choix d’être libre et de vivre de ma plume. Mon style se veut accessible, parfois rude, souvent existentiel. Je partage ma vie entre peinture et écriture, deux modes d’expression qui se complètent, finalement. Si les couleurs m’offrent un plaisir instantané, mes textes sont un moyen de me connecter au monde, d’entrer dans les vies, dans les cœurs tout en m’amusant comme un enfant. Je crois que cette vie d’artiste me colle à la peau, et je trouve qu’il n’y a pas de métier plus beau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :