Mon interview par Florian Allain

Echange avec : Jc Staignier / Auteure

Elle se présente souvent avec humour comme une « Rousse péteuse », mais qui est réellement Jc Staignier…?

Jc Staignier est l’auteure de la saga « Le Destin des cœurs perdus » se composant de 2 tomes à ce jour dont le 1er « Les damoiselles de Castel Dark » a été publié chez Something Else Editions le 28 décembre 2018.

***

Vous vous présentez avec humour comme une « Rousse péteuse », mais qui êtes-vous réellement Jc Staignier ?

Bonjour, Florian. En fait, ce surnom de rouspéteuse me colle comme une seconde peau. Si un concours existait pour récompenser la râleuse de l’année, j’obtiendrais le premier prix avec distinction. Si mon compagnon range un bol de travers dans l’armoire, si un piéton traverse en dehors de clous, si on arrive avec 5 minutes de retard à un rendez-vous avec moi, si la caissière commet une erreur dans mon ticket de caisse, ils ont gâché une grande partie de ma journée.
Vous aviez commencé à écrire à l’âge de 14 ans puis après avoir arrêté, vous reprenez l’écriture en 2016 ! Sans être indiscret, vous pouvez nous raconter ?
Je dois tout à mes parents qui m’ont soutenue à travers toutes les épreuves de la vie, sauf pour l’écriture… Ils étaient horrifiés de cette passion qu’ils ne comprenaient pas et mon premier roman a terminé sa vie dans une poubelle. Au cours des années, la vie a fait que j’ai oublié cette passion de l’écriture pour celle de la lecture. À la suite de circonstances que j’aurais pu considérer comme malheureuses, j’ai enfin eu du temps pour me consacrer à nouveau à cette passion, ma passion, l’écriture.
Certains lorsqu’ils écrivent ont pour réflexe d’écouter de la musique, de s’isoler ou de manger. Et vous alors, quel est votre réflexe d’écrivain ?
Manger ! Un plaisir de la vie que je ne me refuse pas et qui me le rend bien. Il suffit de compter les petits kilos qui s’accumulent.
Vous êtes l’auteure de la saga « Le Destin des cœurs perdus » se composant de 2 tomes à ce jour dont le 1er « Les damoiselles de Castel Dark » a été publié chez Something Else Édition le 28 décembre 2018. De quel style s’agit-il et de quoi parle-t-il exactement ?
Il s’agit d’une saga historique et familiale se déroulant au Moyen-Âge. La grande difficulté est de la classer dans un style particulier, car elle ne respecte pas les codes de la romance, même si la base de l’histoire est l’amour. La cruauté de cette époque et la condition pénible de la femme dans cette société sont relatées avec exactitude. Le lecteur qui s’attend à de la pure romance peut être déçu. Néanmoins, avant tout, c’est une fiction et non un roman sur l’histoire du Moyen-Âge, il en existe assez pour cela.
Le 2d tome « La rebelle de Castel Dark » lui est sorti le 28 juin 2019. Parlez-nous-en.
Ce tome est très différent du premier au vu des personnalités des héroïnes de chaque tome. Il a choqué ou déçu pas mal de lecteurs. On m’a même demandé pourquoi je n’avais pas envisagé d’écrire une vengeance comme celle du comte de Monte-Cristo, ce à quoi, j’ai répondu qu’Alexandre Dumas avait déjà exploité cette idée. Je remarque que dans notre époque qui se veut libérée, certains actes, s’ils sont perpétrés par des femmes, sont encore mal acceptés.
Et enfin votre dernier roman « Les Héritiers de Castel Dark » sera le 3e tome qui sortira le 28 décembre 2019. Sans trop nous dévoiler son contenu, vous pouvez nous en dire plus ?
Place à la nouvelle génération, à la découverte de leur personnalité, de leurs bonheurs et de leurs malheurs. Place à la vie au Moyen-Âge. Globalement, quels sont les retours que vous avez eus concernant cette saga ? Chaque retour a été positif, même s’il était négatif. Le plus beau cadeau pour un auteur inconnu est que l’on parle de son roman. J’apprécie chaque commentaire à sa juste valeur et je remercie la personne de laisser son avis. Une petite minute de temps d’un lecteur me procure des heures de bonheur.
Pour ceux qui ne connaissent pas votre jolie plume, vous la classeriez en quelle catégorie littéraire ?
Fiction historique.
Vous avez un autre projet à 4 mains pour le mois de novembre qui se déroulera lui dans la Galerie des Glaces du château de Versailles, De Miroir et d’Amour.
Dites-moi, c’est un autre rendez-vous à la Cour de France que vous proposez à vos lecteurs ?
Ce roman est très différent de la saga. Ma deuxième main, Julie-Anne B, beaucoup plus romanesque que moi, m’a empêchée de faire preuve de violence envers nos héroïnes. Plus sérieusement, nous avons répondu à un appel à textes et respecté les consignes données. Rendez-vous bientôt à la Cour de France en compagnie de Louis XIV.
Le week-end du 16 et 17 novembre prochain sera votre deuzième salon en tant qu’auteur. Dans quel état d’esprit êtes-vous ?
J’étais présente en dédicace à Livres Paris. Mais à Mon’S Livres, on peut dire que je serai chez moi, puisque je suis Belge. Je suis contente de revoir Julie-Anne B qui vient à la maison pour l’occasion, de rencontrer les lecteurs, les chroniqueurs et les autres auteurs.
Un très bel avenir est devant vous j’en suis sûr avec un nouveau roman, un quatre mains et un prochain salon. Avez-vous d’autres projets à dévoiler à vos lecteurs ?
Pas pour l’instant, chaque chose en son temps et trop de projets, ça me perturberait l’esprit.
Avant de terminer, permettez-moi cette question.
Vous avez beaucoup d’humour et de délires personnels que vous faites partager sur votre blog. D’où vous vient cette énergie ?
Je considère qu’un auteur doit vendre du rêve. Je sais que parfois, mes propos déplaisent à d’autres auteurs, mais ce n’est pas à mon âge que je vais me bonifier. Nous créons des blogs et des pages d’auteur pour parler de notre univers, non pour nous plaindre. Le lecteur n’est ni psychologue ni médecin. Nous sommes là pour l’aider à s’évader. Ce n’est pas à lui à venir nous consoler de nos petits ennuis. L’humour est parfois un médicament bien efficace. Même s’il ne lit pas vos romans, il viendra discuter sur votre page parce que vous le faites rire. Pour moi, échanger, c’est la base !
Avez-vous quelque chose à dire à vos lecteurs pour clôturer ce sympathique échange ?
De suivre ce blog et cette page bien sympa afin d’y découvrir une multitude d’auteurs et leur univers. Pour rejoindre le mien, n’hésitez pas à rejoindre ma page auteur. Je suis très bavarde.
Alors la « rouspéteuse », si vous me le permettez, merci de nous avoir fait partager votre énergie et à très bientôt,
Merci Florian de me mettre à l’honneur au travers de ce sympathique interview. Je vous rendrai la pareille. Je prépare mon petit questionnaire afin de vous connaître un peu mieux. Auteurs et chroniqueurs, une même passion nous réunit la lecture. Continuons à avancer ensemble.

***

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :