Chronique de Miroir et d’Amour par Létie Serial Lectrice

CHRONIQUES

De Miroir et d’Amour de JC Staignier et Julie-Anne B.

Une petite exclu, ça vous dit ??

Et oui, j’ai eu l’immense honneur de lire le 4 mains de JC Staignier et de Julie-Anne B. avant même sa sortie, prévue le 12 novembre ! Deux univers qui se rencontrent et qui donnent un roman plein de surprises et de pep’s !

Emma accompagne sa classe de lycéens dans les travées du château de Versailles… Ce n’est pas une partie de plaisir pour elle… La prof de mathématiques a abdiqué devant l’insistance de son amie, Rose qui enseigne l’histoire. Alors qu’elle est seule dans la Galerie des Glaces, elle est irrésistiblement attirée par un miroir… Son esprit cartésien refuse d’y croire mais là voilà propulsée plus de 3 siècles en arrière, en pleine cour du Roi Soleil…

« Secourue » par le Comte de Vaudreuil et sa sœur Blanche, Emma garde espoir de sortir de ce cauchemar et de quitter le XVIIème Siècle en traversant le miroir à nouveau ! Mais si les choses étaient si simples, ça se saurait… Rejoindre la cour du Roi Soleil n’est pas une mince affaire ! Elle va donc devoir prendre son mal en patience et essayer de s’adapter à un monde totalement décalé au sien…

JC Staignier et Julie-Anne B nous proposent ici une plongée dans une histoire pétillante et rafraîchissante mise en relief par des détails historiques précis !

Une période bien connue du grand public et souvent mise en image, pour autant l’angle d’attaque du récit apporte un plus et provoque des situations cocasses…

J’ai dévoré ce roman en quelques heures tant l’histoire est addictive ! Mon cœur a fait des loopings, malmené par les rebondissements et les émotions fortes suscitées tout au long du récit !

De miroir et d’amour est d’ores et déjà disponible en précommande ! Comme moi, succombez au charme de Tristan et au caractère bien trempé et espiègle d’Emma !

75450078_566565824088968_4002052364658802688_o (1).jpg

Résumé :

Versailles, 15 mars 2010 La glace s’illumina d’une lueur jaune identique au reflet d’une chandelle. Emma inspira et posa la paume de la main sur le verre étamé. Sa vue se troubla. Un étrange picotement réchauffa l’extrémité de ses doigts et cette chaleur se diffusa dans son corps. Un vent léger souffla dans la pièce. Le miroir brilla de mille feux et l’éblouit. Elle ferma les yeux et se sentit happée par une force invisible. Puis, elle sombra dans l’inconscience…

Versailles, le 15 mars 1680

— Quel jour sommes-nous ? demanda Emma d’une voix angoissée.

— Le 15 mars.

— Oui, mais de quelle année ? Blanche lança un coup d’œil inquiet vers son frère.

— 1680.

1680 ? Impossible ! Et pourtant… Les jambes d’Emma tremblèrent et elle serait tombée si Tristan ne l’avait soulevée dans ses bras.

— Plaise à Dieu qu’elle ne meure pas…, chuchota Blanche. Ce furent les derniers mots qu’Emma entendit avant de replonger dans l’inconscience.

042042b218f96128b4ed5225ab5d1617

Pour retrouver le blog de Létie, c’est ici

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :