Carnet d’écriture

Sur la vaste toile d’Internet, les blogs fleurissent. Vous pouvez écrire autant d’articles que vous voulez, si personne ne vous suit, ne vous lit, vous vous retrouvez perdue comme une étoile parmi tant d’autres.

La catégorie « Des blogs sympas » est simplement un clin d’œil à ces blogueurs qui me suivent en likant mes articles, en commentant ou en s’abonnant à mon blog.

Les présenter est une manière de les remercier.

Il est utile de préciser que je ne me porte pas caution pour leur contenu. Je vous présente des auteurs, des artistes, des poètes, des marabouts, des personnes de tout univers, de toute religion, de toute nationalité avec qui je ne partage pas forcément les mêmes convictions, croyances, passions, lectures et le même humour.

À Vous de décider, si votre à tour, vous voulez les suivre.

Jc

Carnet d’écriture

Laurent Jayr

Le jour, j’écris des lignes de code. La nuit, j’écris des romans.

À propos

573C9A24-1DCB-44FA-B7A9-2D2C3440C6B0

Ce blog est mon « carnet d’écriture ». Je parle ici de l’évolution de mes projets nocturnes.

Je suis développeur et chef de projet en informatique. Auparavant, j’étais développeur en Chine dans une multinationale hongkongaise avant de créer ma propre startup au début des années 2000.

Mais ma véritable passion est l’écriture d’histoires à suspense. J’imagine et écris principalement la nuit, mais aussi parfois tôt le matin. Plusieurs heures par jour. Tous les jours. Anniversaires et fêtes nationales compris.

Après une longue expérience dans l’atmosphère feutrée d’une banque suisse, certains événements réels m’ont inspiré l’histoire de mon premier roman La finance de l’ombre, que j’aime décrire comme « une expérience Frankenstein dans l’univers de la finance ».

Je travaille actuellement sur le manuscrit de mon second roman.

Articles extrait du blog :

Livres

La finance de l’ombre (titre provisoire)

Je viens d’entamer la dernière ligne droite du processus éditorial de mon premier roman. Je travaille en parallèle sur ses modifications et sur la rédaction du second. Je suis donc un peu sous l’eau en ce moment et j’ai dû ralentir les publications sur ce blog.

Je n’ai pas encore de date précise concernant sa publication, mais il faut tabler pour le second semestre 2020.

Ce roman sera publié par PLF éditions (Presses Littéraires de Fribourg).

Cheat Code (titre provisoire)

L’action de mon second roman se passe à Londres, dix années après « La finance de l’ombre ». Ce roman est en cours de rédaction.

KHOLAT (rédaction suspendue)

KHOLAT est le titre provisoire de mon troisième roman. Son histoire est inspirée par l’un des plus grands mystères de l’histoire soviétique. J’ai provisoirement suspendu sa rédaction, car j’attends les résultats de la nouvelle enquête.

« KHOLAT »

Mes autres livres…

On trouve quelques-uns de mes ouvrages de jeunesse sur Amazon ou ailleurs. Ce sont de très vieux livres obsolètes sur la programmation. Bref, sans intérêts.

***

La méthode Alexandre Astier – nuit 4

Cette nuit, avant de commencer ma séance d’écriture nocturne, j’ai maté une vidéo d’Alexandre Astier. Ce type, il est un peu comme Zidane, tout le monde l’adore. Je dois avouer que je fais partie de son fan-club, surtout quand il parle d’écriture, comme dans cette vidéo.

Bon, avouons-le franchement, les huit premières minutes sont confondantes de banalité. Rien de spécial. J’ai quand même écouté mon idole jusqu’à la fin. J’ai bien fait, car sa dernière réflexion fut particulièrement édifiante. Il cite Michel Audiard :  « Je commence par écrire en faisant parler les personnages […] Il faut laisser les personnages dire le texte que vous êtes en train d’écrire. »

Par habitude, je procède différemment. Je place les dialogues de ma scène à la fin. Je les écris au dernier moment. J’imagine d’abord les mouvements dans l’espace de mes personnages et leurs ressentis. Mais cette nuit, pour la rédaction du chapitre 2, j’ai voulu tenter l’expérience inverse et commencer par les dialogues. Cette méthode Audiard/Astier est intéressante, car elle met les personnages au centre de la scène avec ce qu’ils sont et non pas avec ce qu’ils font.

Bref, cette nuit, j’ai écrit 686 mots. C’est encore loin de mon objectif de 1000 mots quotidien, mais je m’en approche. Ça commence à venir. Je monte en puissance…

cdi-des-salins-bonne-decouverte

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s