Les mots sur l’ardoise d’Angie Le Gac – Avis lecture

Résumé :

Éva, une jolie jeune femme de trente-deux ans a, en apparence tout, pour être heureuse : elle est avocate, vit dans une magnifique maison d’un quartier huppé de Marseille avec son mari avocat également. Elle partage son temps entre son métier et ses rêveries dans son jardin d’hiver, où elle lit entourée de ses orchidées, tout en buvant du thé et en mangeant des macarons, ses gourmandises préférées.
Mais un jour tout dérape. Alors qu’elle plaide une affaire au tribunal, l’extrémité de son nez disparait, bientôt suivie par d’autres parties de son anatomie. Cette mésaventure qui peut sembler cocasse va pousser Éva à s’interroger sur sa vie, ses priorités et ses espoirs.
La question existentielle que lui pose son médecin : « Êtes-vous heureuse ? » va la bouleverser et la conduire sur des chemins qu’elle n’avait pas envisagé d’explorer.
Et si Éva n’avait le choix qu’entre se découvrir ou disparaitre tout à fait ?

Résultat de recherche d'images pour "la femme invisible gif"

Mon avis :

Les mots sur l’ardoise, ces morceaux de nous que nous perdons chaque fois que nous ratons une partie de notre vie. Nous perdons l’espoir, la foi, l’estime de soi. Pour Éva, ses émotions se manifestent d’une manière un peu particulière. Elle perd un bout de nez, un orteil, une phalange. Ridicule ? Pas du tout. Personne ne rira d’un personnage qui perd son cœur ou qui a le cœur brisé, deux clichés de la littérature qui ne choque même plus nos esprits cartésiens.

Le seul bémol et ma foi, peu important, la relation avec Mathieu un peu trop survolée à mon goût. Il ne doute pas de reconquérir son ex-fiancée, mais après l’amère déception d’Éva, une séparation de plus de dix ans, il me semble que les deux personnages devraient se montrer plus tièdes que chauds.

L’écriture d’Angie le Gac nous emporte avec elle pour un superbe moment de lecture. L’espoir y est omniprésent, omnipermis.

Lecture à conseiller, vous n’y perdrez pas un pied.

Jc

Pour l’acheter, c’est ici

Angie Le Gac

J’ai 47 ans, je vis dans un petit village près de Marseille. Je travaille à être heureuse, mais je suis mal payée.
Je lis beaucoup, je bois du café (en réalité du cappuccino de chez nescafé et je ne suis même pas subventionnée pour le citer) je fume (des Royale Menthol Green), je cultive des tomates bio et des courgettes (mais l’an prochain je me mets au Tabac !).
Suivant la saison, je regarde passer les mouettes, les hirondelles, les canards sauvages ou le héron. J’habite au bord de la rivière.
Je glande sur Facebook, je Tweette (c’est très récent), je joue à de gentils jeux vidéo bien abrutissants.
Je consomme anxiolytiques et antidépresseurs (pour contrer les effets du café et de la clope) et j’ai même un anti-cholestérol.
Je suis accro au chocolat et au gingembre confit, et au chocolat au gingembre confit.
J’aime la mer (de près), les bateaux (de loin).
J’aime l’humour, noir ou en couleur.
J’ai plein de phobies, de vraies phobies handicapantes : le dentiste, les hôpitaux, les autoroutes, les escaliers, les ascenseurs, les avions, les grands espaces et les tout petits, la montagne. (Oui je connais Monk, on est de la même famille)
Ma première histoire d’amour avec la littérature m’est tombée dessus à 7 ans, c’était la série Alice de Caroline Quine.
Vous en savez presque autant sur moi que mes amis, pour le reste, demandez et je vous répondrai.

Auteur de « Coming out » et « A.D.N », « la Panne et Autres Désagréments… » et de « Close Up » suite de Coming out, d’« Une Coccinelle dans le Cœur » et quelques autres.
Depuis 2017, j’organise un salon de littérature LGBT, à Auriol (13), intitulé Des Livres et Des Hommes et participé à l’écriture de plusieurs recueils de nouvelles au profit de l’association Le Refuge.

Un commentaire sur “Les mots sur l’ardoise d’Angie Le Gac – Avis lecture

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :