Long Night Saison 1 Night Owl de M Pierce – avis lecture

        Résultat de recherche d'images pour "long nigth m pierce"

Résumé :

Night Owl est le premier volet d’une trilogie érotique provocante où un partenariat d’écriture anonyme en ligne se transforme en une obsession passionnée incontrôlable..

À vingt-huit ans, Matt Sky a une vie parfaite. Il a une belle petite amie, il a hérité d’une véritable fortune, et il a déjà écrit quatre best-sellers sous le pseudonyme de M. Pierce.

À vingt-sept ans, Hannah Catalano a été victime d’un accident de train. Son petit ami est un looser fauché et elle déteste son boulot.

Matt et Hannah se rencontrent sur le net en tant que partenaires d’écriture. Leur relation est platonique et innocente… Jusqu’à ce que Matt voit une photo d’Hannah. Ce portrait de la jeune femme suscite
une irrésistible attraction sur lui. Et lorsque les circonstances les amènent à se rencontrer, Matt et Hannah vont vivre une histoire d’amour passionnée, émouvante, inoubliable, incontrôlable et imparable.

Résultat de recherche d'images pour "gif sexe"

Mon avis :

Qu’est-ce que la New Romance ou le New Adult ?

Babelio, site reconnu de lecteurs et lectrices en tous genres, nous donne cette définition : « Le New Adult est un genre de roman dans lequel les personnages principaux ont entre 18 et 30 ans. Le terme a été créé en réponse au Young Adult pour désigner des œuvres similaires mais qui puissent être proposées également à des adultes. Ce sous-genre se focalise sur des thèmes tels que le départ du foyer familial, le développement de la sexualité et la confrontation aux choix de carrières, thèmes qui touchent ces jeunes adultes. »

Comme certains auteurs ont tendance à m’entraîner dans leur univers dès les premières pages, d’autres me donnent envie illico de refermer le roman.

Le terme New Romance devenait un peu confus à mes yeux. Lorsque je lis Colleen Hoover, un auteur de ce genre que j’apprécie, je suis perdue en lisant un roman tel que Long Nigth. Comme je le comprends, la New Romance est classée en sous-genres, ce qui explique une telle différence entre les récits de Colleen et ceux de M Pierce, par exemple.

En dos de couverture, je lis cette note laissée par une journaliste du USA Today : un des meilleurs livres que j’ai lus. Ma curiosité est aiguisée, car je me demande : mais qu’a-t-elle lu jusqu’à présent ? Seulement de la New Romance ? Son univers livresque se concentre-t-il seulement sur les sorties d’Hugo Roman ?

Encore une fois, le sexe dans un roman ne me dérange aucunement. Je prends par exemple la série « Enchaînée » de Domino Moory dont vous pouvez retrouver l’avis sur mon blog.

Enchainée: Loin de nos chaines par [DOMINO]

Termes crus, BDSM, homme dominant et héroïne soumise.

Quatre termes qui correspondent à l’univers de M Pierce, mais la ressemblance s’arrête là. Dans la trilogie de Domino, l’auteur prend le temps de placer son intrigue, de développer la psychologie de ses personnages et d’une histoire d’amour qui existe bel et bien derrière la noirceur de l’âme de ses personnages. Du grand art.

Pour en revenir à Long Nigth, nous connaissons à peine le nom des personnages que nous voilà plongé dans une séance de sexe par webcam. Je n’ai ressenti aucune sympathie pour Hannah, une fille qui se livre comme un bonbon sort de son emballage sans même que le monsieur ressente le besoin de le déballer.

J’ai détesté le personnage de Matt qui prend plaisir à humilier cette femme dès leur première rencontre. Comment peut-on accepter aussi facilement de se laisser dominer par un parfait étranger ? Son personnage n’est pas clair, il montre une jalousie féroce envers Hannah, mais désire plus que tout que la moitié de la terre assiste à leurs ébats. Il prend plaisir à la compromettre dans des situations embarrassantes, même vis-à-vis de la famille de la jeune femme. Je pense que même dans le milieu du BDSM, les protagonistes tentent de protéger leur famille et n’exposent pas leurs petits secrets.

Les scènes de sexe sont parfois à tirer par les cheveux, comme celle où Hannah se délecte elle-même de ses bouts-de-sein. Purée ! Ils sont extensibles ou en caoutchouc ?

Nous suivons cette histoire de sexe pendant la moitié du roman avant d’arriver au passage où le couple explose. Hannah rompt avec celui qui l’a trahi. Se sent-on trahie par un homme dont on ne connaît rien de sa vie privée ?

Matt sombrera dans les affres de l’alcoolisme et Hannah volera à son secours. Les femmes qui connaissent ce genre de situation le comprendront. Il faut une bonne dose de courage, d’amour et d’abnégation pour soutenir un compagnon alcoolique.

Bref, ce roman est une trilogie et je n’ai absolument pas envie de connaître la suite de cette histoire un peu trop pittoresque et vulgaire à mon goût.

Jc

Pour acheter, le roman c’est ici

Comme mon avis peut vous sembler radical, tranchant et même injuste, voici celui de Marina du blog Les Tentatrices. Encore, une fois, vous verrez comme une lecture apparaît comme différente aux yeux de ceux qui la lisent.

Avis Marina

Perturbant… C’est le premier mot qui me vient à l’esprit en terminant ce livre…

J’ai la tête tellement pleine d’interprétation possible que j’ai du mal à assembler les phrases pour vous résumer l’histoire…. L’épilogue donne une nouvelle dimension à l’histoire…. Et d’un coup, je ne suis plus certaine de ce que j’ai lu….

Le deuxième mot qui vient instantanément est Torride…

Frustrée par son boulot, en couple avec un minable, Hannah prend son plaisir dans un partenariat d’écriture en ligne… Matt, son partenaire a instauré des règles très strictes. Il ne cherche pas l’amour, l’amitié, juste le partage d’une histoire écrite à deux. Pas de photos, de noms ou d’informations personnelles…

Pourtant, cela va finir par déraper… L’attirance « virtuelle » va les pousser à se faire jouir mutuellement… Juste des mots tapés sur un clavier d’ordinateur… Des mots qui vont faire naître de leurs imaginations des envies de « plus »… Une obsession…

Décidée à changer de vie, Hannah quitte son petit ami et repart vivre chez ses parents… Qui habitent la même ville que Matt… Des échanges téléphoniques torrides… Et la rencontre…

La passion qu’ils vivent efface tout le reste.

Matt est autoritaire…. Matt est lunatique…. Matt est secret….

Et le jour où tout explose, Hannah s’aperçoit qu’elle s’est donnée corps et âme à un inconnu…

M. Pierce est le nom de l’auteur de ce livre… M. Pierce est le nom d’auteur utilisé par le héros de ce livre… Le héros du livre est assez « dérangé » pour se mettre lui-même en scène dans l’une de ses histoires… Le mystère autour de l’écrivain M. Pierce fait partie intégrante de l’intrigue… Du coup, on en vient naturellement à s’interroger sur le M. Pierce qui a écrit Night Owl…

Mais finalement, quelle importance ? Ce livre est une tuerie, l’un de ceux qui vous absorbe complètement… Aucune longueur pour vous permettre de reprendre votre souffle et faire une pause… 

La fin de l’histoire n’est pas frustrante en elle-même, l’histoire pourrait parfaitement se terminer comme ça… Mais comme l’écrit le héros « Rien ne dure éternellement et rien ne se termine vraiment »… Et du coup, ce sentiment « d’inachevé » persiste et on en veut encore…

5

coup-de-coeur

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s