Journée spéciale sur le groupe Les passions livresques du Royaume.

Les 25 et 26 mai, Aurore Cabrol m’a reçue sur son groupe Les passions livresques du Royaume pour une journée spéciale. Je la remercie encore pour cette mise à l’honneur.

Le thème était la gourmandise.

Screenshot (3)

Aurore :

Bonjour Jc Staignier !!! Je suis très contente de t’avoir parmi nous ce weekend . J’espère que tu passeras un bon moment ce weekend dans le royaume. Des bisous

Peux-tu te présenter s’il te plaît ?

Jc : bonjour, Aurore et les membres du groupe. Je suis avant tout une passionnée de lecture. Ma maman disait toujours que je lisais bien avant de parler. Je suis aussi l’auteur d’une saga historique « Le Destin de coeurs perdus » dont le premier tome « Les Damoiselles de Castel Dark » est paru le 27 décembre 2018 chez Something Else Editions.

 

Aurore : parle nous de ton roman Les filles de Castel Dark.

Jc : un matin, en me réveillant, je me suis souvenue de l’un de mes rêves. J’ai pris un carnet et un stylo pour noter tous les souvenirs de cette nuit agitée. Les Damoiselles de Castel Dark prenait forme. En quinze jours, je bouclais le roman du siècle. 🤣🤣 Je suis vite retombée de mon nuage lorsqu’en envoyant mon premier jet à une chroniqueuse, elle me l’a renvoyé en lisant seulement 1/4 du roman. En clair son message était celui-ci : plus nul, tu meurs ! J’ai donc tout recommencer à zéro avec l’aide de lectrices et de bêta-lectrices. Des mois de modifications et de corrections.

Aurore : sans déc, pff j’aime pas les gens comme ça mais bon tu as bien rebondi 😍

Jc : les gens comme cette chroniqueuse sont ce qui peut arriver de meilleur à un auteur. Elle a donné un avis sincère tout en expliquant ce qui était « mauvais ». Lorsque j’ai reçu son retour, j’ai hésité entre me jeter par la fenêtre du rez-de-chaussée et tout recommencer. J’ai opté pour la deuxième solution. Je sais que pour un auteur recevoir des commentaires comme : c’est bien, c’est parfait est valorisant, mais au bout du compte, ça n’apporte rien. Je ne remercierai jamais assez cette chroniqueuse d’avoir osé me dire en face ce qu’elle pensait de ce premier écrit.

Aurore : je sais que certains avis négatif sont constructifs. Je suis contente qu’elle t’est remis sur le droit chemin. Moi, je ne peux pas faire ça, c’est pas dans ma nature. Ça m’est arrivé deux fois de ne pas apprécier une lecture, je n’ai pas fait de chronique mais j’ai contacté les auteurs pour leur expliquer mon choix.

Jc : je comprends ton choix, si c’est dans ta nature. Mais nous auteurs, nous faisons le choix de confier nos écrits tout en sachant que nous ne pouvons pas plaire à tout le monde. Ou alors l’auteur doit noter : recherche de chroniques positives. Lorsque tu postules pour le titre de miss France, ce n’est pas parce que tu ne gagnes pas que tu es moche. Je remercierai de la même façon une chroniqueuse qui laisse un avis positif autant que celles qui laissent un avis négatif. Ce que je ne supporte pas, par contre, ce sont celles qui te demandent ton roman et ne le chroniquent jamais. L’incertitude me déplaît, j’aime savoir où je vais.

Selena : Mais le résultat en valait la peine. J’ai vraiment été emportée par ton histoire et j’attends la suite avec impatience 😽💝😽

 

Aurore : écrire de la romance historique, n’est pas chose aisé, fait tu des recherches pour t’aider à élaborer ton histoire ?

Jc : Oui. Beaucoup de recherches sur le net, dans des livres sur l’histoire, sur des forums. Je m’aide d’un dictionnaire étymologique. Mais mon plus grand soutien vient d’un auteur de romans historiques : Rose Morvan. Une maniaque, une pointilleuse que j’ai la chance d’avoir comme bêta-lectrice.

L’image contient peut-être : texte

Aurore : que t’apporte la romance Historique ?

Jc : la possiblité de m’évader dans une époque lointaine en abordant des thèmes toujours d’actualité comme la condition de la femme dans la société. Faire découvrir aux lectrices un genre qu’elles n’apprécient peut-être pas en gardant une certaine modernité pour qu’elles puissent se plonger sans difficulté dans l’histoire. Mon roman n’est pas une romance historique, mais plutôt une saga. Important à signaler, car même si l’amour reste la trame de l’histoire, la cruauté de l’époque est largement développée dans le roman. Pour la lecture, je suis fan de la romance historique depuis mon adolescence. L’histoire me passionne et en particulier celle de France.

Aurore : qu’est-ce qui t’as inspiré pour écrire Les Damoiselles de Castel Dark ?

Jc : plus qu’une inspiration, ce roman fait suite à un rêve. Pour le reste, ma seule source d’inspiration est l’amour. Je suis assez fleur bleue dans l’âme.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, texte et plein air

Quels sont pour toi les incontournables de la romance historique ?

A 13 ans, je lisais Barbara Cartland. Ensuite Johanna Lindsey, Jude Deveraux, Julie Garwoord, Kathleen Woodiwiss. Les incontournables sont Juliette Benzoni et Anne Golon. Dans les auteurs actuelles, Linda Sayeg, Penny Watson Webb, Rose Morvan, Sophie Capitelle, Eve Terrellon. Et, je continue à découvrir des auteurs français dans ce genre. 

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Aurore : combien ta saga va compter de Tomes ?

Jc : Pour l’instant il y a 5 tomes de prévus avec une publication tous les six mois. Pour le 3e, celui que j’écris en cet instant, 30 ans ont passés depuis le premier tome.

L’image contient peut-être : 1 personne

Aurore : si tu étais un plat étranger, tu serais et pourquoi ?

Jc : Le spaghetti bolognaise. J’adore la cuisine italienne ! Je cuisine les pâtes à toutes les sauces, mais celui reste mon préféré.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Aurore : si tu étais une saveur, tu serais et pourquoi ?

Jc : Saveur chocolat. Tout le monde aurait envie de me manger ! 😂😂

Aurore : la vanille tout le monde voudrait me sniffer 🤣🤣🤣🤣

Aurore : si tu étais un bonbon, tu serais quoi et pour quoi ?

Jc : le cuberdon est une friandise ou un bonbon traditionnel en Belgique. Il est fabriqué à partir de sucre, de gomme arabique et de saveurs fruitées, principalement la framboise.

L’image contient peut-être : chaussures

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Aurore : si tu étais Un dessert, tu serais et pour quoi ?

Jc : une tarte au riz, car je ris souvent. Je sais, elle est nulle, mais je suis Belge aussi. 😂😂

L’image contient peut-être : texte

Aurore : si tu étais un biscuit, tu serais et pourquoi ?

Un dinosaurus. Pas parce que je suis plus âgée qu’un dinosaure, mais pour le chocolat et biscuit croustillant.

Aurore : si tu étais du chocolat, tu serais lequel et pourquoi ?

Jc : du chocolat belge ! Au lait avec de grosses noisettes.

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Aurore : si tu étais une gourmandise de luxe, tu serais et pourquoi ?

Jc : une dragée. Je serais invitée à tous les mariages et tous les baptêmes.

L’image contient peut-être : nourriture

 

Jc : je partage avec vous mon blog où vous retrouverez toute mon actualité littéraire, mais aussi des astuces et des avis de lecture.
Sur ce dernier point, j’ai une question à poser aux membres du groupe.
Je suis une lectrice compulsive. Lorsque j’aime un roman, je laisse mon avis sur mon blog. Cette attention m’a coûté quelques déboires, car des services presses m’ont été proposé par des auteurs aussi bien que par des maison d’édition. Ce que j’ai dû refuser par manque de temps, mais aussi pour parer à tous problèmes.
Si je n’aime pas un roman d’un des mes confrères ou de l’une de mes consoeurs, comment faire passer le message sans peiner/choquer l’intéressé ?
Ma question est celle-ci. Pensez qu’un auteur doit donner son avis (s’il est négatif) sur ses lectures ?

Ness : dans ce cas précis tu ne te poses pas en tant qu’auteure mais en tant que lectrice. Tu as des attentes comme tout le monde et des fois on tombe sur des pépites, des coups de cœur, des déceptions, mais aussi des fois des erreurs de « casting » comme je les appelle. Je ne suis pas auteure mais je pense que tout retour est bon à prendre du moment que ce ne soit pas dans la méchanceté mais que cela soit constructif. Un auteur vit de son public. Tout ne peut pas plaire à tout le monde et je voudrai dire heureusement sinon que la vie serait triste si nous avions tous les mêmes goûts. 
Dans les quelques cas où j’ai vraiment rencontré un vrai problème avec ma lecture et que je connaissais les auteurs, j’ai préféré en discuter en privé. Après c’est ton blog, libre à toi de discuter avec la personne qui te propose le SP en délimitant tes règles.

Aurore : Je suis d’accord avec Ness. Tu es aussi une lectrice, c’est ton blog, à toi de voir si tu veux le faire, et surtout si tu as le temps. Après tu es libre de dire oui ou non.

Thaïs L : Alors je l’ai fait au départ, continuant comme je le faisais lorsque j’étais lectrice. 
Mes avis sont tjs honnêtes et je suis difficile. 
Et en fait, je me suis fait tombé dessus, comme quoi ce n’était pas normal, que je devais comprendre que maintenant, je ne pouvais plus me permettre cela, que les lecteurs ne comprendraient pas qu’un auteur puisse « critiquer » la plume d’un autre. 
Depuis, je ferme ma bouche, j’évite de faire un post quand ça ne m’a plu. Pourtant, je ne sais pas si tu as déjà lu mes avis, ils sont tjs très construits.
DC bon…

Ness : c’est limite de la censure

 Jc : Ness,  je suis d’accord avec toi, c’est de la censure. Mais en tant qu’auteur, il n’est pas facile de laisser son avis en toute sincérité. Le retour de bâton peur faire mal en cas d’avis mitigé. Je rejoins Thaïs, parfois il vaut mieux s’abstenir.

Selena : Je serais plutôt de l’avis de Ness. Ce n’est pas parce que tu écris que tu dois tout à coup tout aimer en tant que lectrice. Tant que l’avis négatif ou mitigé est argumenté et correct, en tant qu’auteur on doit savoir le recevoir. Ce sont ces avis là qui nous permettent d’avancer et de nous améliorer. J’ai reçu il y a peu un avis mitigé d’une autre auteure et je l’ai trouvé très intéressant.
On ne peut pas plaire à tout le monde mais bien sûr, quand c’est positif ça me fait évidemment très plaisir, je ne le nie pas 😉
Enfin, ton blog, c’est « chez toi » tu y fais donc ce que tu veux. Libre à celui/celle qui n’apprécie pas d’aller voir ailleurs. C’est une occasion de faire un tri 🙂

 Jc : Selena, oui, mais tu le sais, tout le monde n’a pas ton recul vis-à-vis d’un avis mitigé. Plusieurs expériences négatives m’ont appris à rester prudente.

Romane : Je ne lis pas, comme ça, pas de risque de laisser de mauvaises critiques lol.

Merci à Aurore pour ces deux en sa compagnie. N’oubliez pas de rejoindre ce groupe sympathique sur ce lien : Les passions livresques du royaume.

 

 

Un commentaire sur “Journée spéciale sur le groupe Les passions livresques du Royaume.

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :