Chronique « Les Damoiselles de Castel Dark » par Ely de la page Les plumes de Prisci

56821311_444301852975043_5110014563927982080_o.jpg

Une superbe chronique « Les Damoiselles de Castel Dark » par Ely de la page Les plumes de Prisci.

Mon Avis
Nous suivons l’histoire d’une famille riche d’Angleterre en 1390. Ce sont les Percival. voici les membres qui la composent.

Vous avez William, le grand-père. C’est un homme doux et prévenant qui ferait n’importe quoi pour sa famille.

Clayton, le père, est aimant et éduque ses enfants d’une manière bien spéciale… Il fait fi des usages de la Cour. Proximité, langage un peu plus fleuri, les domestiques sont traités différemment. Bref, la famille Percival a une réputation, pas toujours bonne auprès de certains bonnes familles. Il gère avec son père le Domaine de Castel Dark et est très apprécié par ses sujets.

Alix, la mère, est tout le contraire de son mari. Elle suit à la lettre les us et coutumes de la vie à la Cour de Londres. Elle adopte un comportement précieux et ne supporte pas la moindre familiarité.

Anton, le fils aîné, est un homme courageux. Son seul défaut ? Il aime beaucoup trop les femmes. Ce qui va lui valoir quelques ennuis… Il est celui qui devra reprendre les rênes du domaine si son père venait à trépasser.

Thomas, quant à lui, n’en à que faire du domaine, des femmes… puisqu’il en aime déjà une plus que son propre sang… Il est le frère que j’ai le moins aimé… il m’a fait mal au coeur mais j’aurais aimé être là pour lui coller quelques baffes…

Mary et Jane ont un an d’écart et sont inséparables. Elles sont éduqués à la façon de leur mère, rêvant d’être courtisée par un homme riche et séduisant qui les fera voyager à travers le monde (bon, je m’emballe peut être un peu).

Ilyana est, au même titre que ses deux grandes soeurs, une jeune femme qui aspire à un mariage avec un prince charmant qui viendrait la sauver sur son blanc destrier… Elle voudrait vivre un vrai conte de fées. Au fur et à mesure du bouquin, son caractère m’a exaspérée même si elle avait ce côté très attachant…

Nous finissons avec la plus petite : Aelis. Cette petite terreur est le portrait craché de son père. Elle fait fi des bonnes manières et exaspère autant sa mère que ses soeurs. Je me demande comment son personnage va évoluer…

Maintenant que tous les personnages sont rapidement décrits (j’allais pas tout vous dire quand même…), passons à l’histoire.

Aelis, intrépide, passe pour une insolente la plupart du temps au grand dam de sa mère, mais au bonheur de son père.

Lors d’une leçon de couture avec Dame Marguerite, leur gouvernante, Aelis brillera par son caractère et sera congédiée.

Les trois autres filles Percival discutent alors tranquillement avec leur gouvernante et abordent le sujet d’Eryne… leur grand-mère. Il semblerait qu’elle hante Castle Dark depuis sa mort. Dame Marguerite leur conte alors ce qu’a vécu cette pauvre femme, en prenant garde à ne pas être entendue par son maître, William, qui n’approuverait probablement pas…

C’est l’anniversaire d’Aelis et la joie est au rendez-vous. Tout le monde semble apprécier la fête et nous en apprenons plus sur Anton et Thomas. Cette joie va-t-elle perdurer ? Avec l’arrivée de deux messagers de la Cour de Londres, ce n’est pas si sûr… Je n’ai pas su dire sur le moment si c’était un bon présage ou non…

LE Roi Richard II cherche une épouse pour son cousin, le duc de Templeton. Les trois aînées sont donc invitées à rejoindre la propriété de cet homme afin que l’une d’entre elles soit choisie pour être sa femme.

Elles seront escortées par deux chevaliers : Emmet Kane et Jonas Elder.

Ilyana se montrera très imprudente avant son départ, ce qui coûtera la vie à un homme… Et cela aura des repercussions sur la suite de l’histoire.

Lorsque les soeurs, accompagnées de leur grand-père, arrivent chez le duc, l’histoire s’accélère. Il choisit sa femme et les deux autres soeurs resteront au moins jusqu’aux épousailles. La suite de l’histoire ? Je ne peux la conter sans vous révéler ce qui se trame…

Parlons de la couverture : elle représente une des soeurs, qui se révèle être finalement vaillante. Ou c’en est peut-être une autre… Je vous laisse vous faire votre avis. Mais ce qui est sur, c’est que cette devanture nous plonge bien dans le décor.

La qualité de la correction est à noter. J’aime dire quand j’y retrouve très peu ou pas de fautes. Ce qui est le cas ici. Je n’ai pas noté d’erreur affolante.

La plume de l’auteure se veut fluide. Elle a su mélanger les façons de parler d’antan et celles d’aujourd’hui tout en restant dans un registre soutenu. J’ai aimé ce mélange qui m’a aidée à ne pas me perdre dans moult expressions et ne pas me faire lâcher cette histoire qui s’est révélée être un pu bijou.

Conclusion
Au début, j’étais séduite par les personnages. Ilyana me sortait par les yeux avec ses « je vous hais! » intempestifs. Une gamine a qui on aimerait coller de grosses baffes ! Mais au fil des pages elle se révèle et je l’ai appréciée, même si elle continuait ses exclamations couplées aux claquages de portes.

Aelis montrera un visage surprenant… Elle m’a rappelé un personnage de série que j’affectionne particulièrement.

Je ne m’attendais par contre pas à un tel dénouement. Ma gorge s’est serrée plus d’une fois et une scène m’a vraiment touchée…

C’est donc sans hésiter que je classe ce roman dans mes coups de coeur, même s’il n’était pas destiné, à la base, à attérir dedans… 

Pour retrouver la page FB Les Plumes de Prisci, c’est ici

Pour retrouver le blog, c’est ici

À propos

Mamans, femmes actives, femmes « tout court » et surtout passionnées, nous vous proposons nos chroniques sur nos lectures. Comment ça on ne nous a rien demandé ??? Inutile de demander pour partager, pour écrire, s’évader, rêver… C’est ce que nous faisons ici. Venez découvrir notre univers. Deux femmes totalement différentes se rejoignent dans un seul et même but, faire plaisir et se faire plaisir.

Bon voyage

#Prisci & #Lucy #Ely

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s