Dix manières de travailler sa publicité pour les auteurs (partie 3) la page auteur

Screenshot (3).png

La page auteur, la vitrine de l’auteur sur FB. Belle perspective, oui, mais…

Encore faut-il qu’on vous suive ! À la suite à de nombreuses déceptions, bon nombre d’auteurs abandonnent leur page auteur au profit de leur profil. Une erreur. Lorsque vous avez obtenu le nombre maximal de 5000 amis qui n’interagissent jamais avec vous, vous laissez peut-être passer des lecteurs avides de suivre votre univers.

Retenez ceci : votre page auteur est votre marque de fabrication, un excellent moyen de communication, à condition d’être actif sur votre page. Si vous publiez une fois par mois, il y a de nombreuses chances pour que vous disparaissiez dans les méandres de FB.

Comment créer une page auteur à partir de votre profil FB ?

Cliquez sur la flèche en haut à droite et choisissez l’option “Créer une Page”.

Screenshot (2)

Choisissez la catégorie de la page. Attention à votre choix, car vous ne pourrez plus revenir en arrière. Seule alternative : supprimer votre page et en créer une autre.

Screenshot (4)

Pour un auteur, il est préférable de choisir Figure locale ou publique. Choisissez la catégorie auteur.

***

Découvrez avec patience les différentes fonctions que vous propose votre page. Ajoutez une bannière et une photo de profil attrayantes qui reflètent votre univers.

Ajoutez tous les liens utiles vers votre blog/Instagram/Tweeter.

Ajoutez votre Story que tous pourront consulter dès leur arrivée sur votre page.

Screenshot (5).png

Le sourire est la seule ride qui te rajeunit…
Bonjour et bienvenue.
Auteur aux éditions Something Else éditions
Auteur et bénévole pour la Voie de Calliopé
Pour retrouver mon univers, vous pouvez me rejoindre sur Le blog d’une rousse péteuse
Et si sa liberté de penser commençait par donner aux autres le droit de s’exprimer ?
Jc
***

Invitez vos amis proches à aimer votre page en la partageant. Ne commettez pas l’erreur de lancer des invitations « à la pelle » à des inconnus. Nous sommes presque tous dotés d’un tic affreux qui s’appelle « le doigté compulsif » (n’y voyez aucune connotation sexuelle). Lorsque nous créons une page, nous privilégions la quantité à la qualité. Quel bonheur de compter 3000 suiveurs ! Quel intérêt si seulement trois d’entre eux interagissent avec vous ?

Vous écrivez de la romance ? Si vous invitez ce genre d’individus sur votre page, il y a peu de chances qu’il s’intéresse à vos écrits…

Les auteurs de romance, tous sur le bûcher !.png

En écrivant cet article, je traîne en même temps sur FB pour zyeuter ce qu’il se passe et je vois ce post qui reflète le ras-le-bol des auteurs face aux invitations intempestives à aimer les pages auteurs.

Barbara Laurame – Auteur

Je viens de me rendre compte d’un truc affreux affreux affreux, amis de moi…
Alors, comme beaucoup de mes copinautes, je suis extrêmement sollicitée pour aller aimer les diverses pages de vous, nouveaux amis ou moins nouveaux amis.

Sache, petit sacripant de bois sans soif de nouvel ami que j’ai accepté, que si tu ne me fais même pas un coucou ou que si tu ne t’intéresses pas un tant soit peu à ce que je peux partager ou écrire, ton invitation passe direct par la réaction suivante : « refuser ».
Je ne suis pas une machine, derrière cet écran, se cache un petit cœur qui saigne des larmes de sang devant tant d’indifférence et de manque de savoir-vivre, de politesse, de bienveillance, et blablabla.

SAUF que, nom d’un bigorneau sous neuroleptiques, les invitions de mes amis à moi que j’ai que vous m’avez donc envoyé de vraies invitations intéressantes, passent à la trappe sans que je les voie !
Et que là, in petto (ça n’est pas sale) d’un coup, je viens d’aller sur la fonction pages et que je viens de voir TOUTES les invitations manquées !
J’ai accepté pour certains que je n’avais pas même pas vues, et qui doivent dater de 50 av. JC (haha Facebook qui veut absolument que je mette Jc Staignier  coucou Jc ! )
Donc mes amis… mille zessscuses !

Normalement, j’ai accepté toutes vos demandes (ou pas), mais si jamais « ou pas », mais que nous avons quelques accointances (coucou Thrillers et vous ☠️ ), n’hésitez pas à m’envoyer un petit (ou gros, c’est toi qui vois) message.

Tu peux aussi venir rejoindre mon GrouPage (voui c’est un groupe qui fait office de page auteur, plus simple à gérer) d’auteur : Barbara Laurame – Toute l’actu ! et qu’on échange plus facilement nos pages, groupes et tout le tintouin !

En vous souhaitant ! 🦄

 

Conseil : n’hésitez pas à inviter vos amis proches en partageant sur le mur de votre profil. Discutez avec les autres auteurs afin de voir si vous avez des affinités. Laissez venir vos lecteurs à vous.

***

Que publier sur votre page auteur ?

Je suis une femme, une vraie. Celle qui dit « noir » deux minutes auparavant et va vous dire « blanc » quelques secondes après.

Je vous ai dit ici que FB était votre vitrine pour vos romans, mais ce n’est pas tout à fait exact.

Vos lecteurs et vos amis seront rapidement lassés de ne voir passer que la pub pour votre roman, vos chroniques et extraits de texte. Ce qu’ils veulent, c’est aussi nouer une relation  moins informelle avec vous.

Résultat de recherche d'images pour "mariage"

Certains auteurs l’ont bien compris d’autres non. Bien entendu, tout dépend aussi de votre personnalité.

Certains auteurs n’hésitent pas à publier les dernières photos de leurs vacances, leurs soirées mojitos, les moments de joie en compagnie de leurs enfants, de leur chien ou de leur chat. Le lecteur a un peu l’impression de faire partie de la famille.

Résultat de recherche d'images pour "l'esprit de famille"

Montrez aux lecteurs qu’ils sont importants pour vous. Demandez-lui de choisir le prénom du héros de votre prochain roman, où vous voulez que l’histoire se déroule, la robe que l’héroïne portera le soir, dans quelle ville elle rencontrera l’homme de sa vie. Ils adorent cela et gardent l’impression d’avoir écrit une partie de votre roman avec vous.

Vous êtes un auteur introverti et vous trouvez que publier un pan de votre vie à vos lecteurs n’est que pure indécence ?

Accordez-leur une détente et profitez-en avec eux ! Faites-les rire ! Choisissez de petits panneaux amusants, racontez-leur des anecdotes amusantes de votre vie.

Résultat de recherche d'images pour "panneau humoristique"

Conseil : ne postez pas un texte seul, c’est toujours plus gai de l’accompagner d’une petite photo.

***

Un post infaillible, dont je ne suis pas particulièrement friande, mais qui fait ses preuves : le coup de gueule ! Il obtiendra dix fois plus de commentaires que votre dernière chronique qui était pourtant magnifique. Attention tout de même, vous pouvez gagner des fans comme en perdre…

Un exemple :

Coup de gueule de Jc Staignier !

Romane Rose, cet auteur de romans de gare commence à me courir sur le haricot. Elle vend mieux que moi alors qu’elle écrit des bouses !

Vos lectrices chéries vont voler à votre secours et vous dire qu’elles sont bien d’accord avec vous, mais peut-être n’ont-elles n’ont jamais lu un seul roman de Romane Rose. Néanmoins, prenez garde aux fans de cet auteur ! Ils peuvent vous répondre :

Elle écrit peut-être des bouses, mais elle, elle ne se roule pas dedans !

Conseil : soyez toujours prudents sur vos coups de gueule. Une délation anonyme est fortement conseillée.

PS : Romane Rose écrit de très bons romans, je le certifie.

***

Priviligiez l’entente avec vos amis auteurs. Ne soyez pas nombrilistes.

Je me bats depuis plusieurs années pour l’entraide littéraire. Je peux vous dire que j’ai déchanté. Partagez l’univers des autres auteurs, ils vous en remercieront. Sortez votre propre bouquin, ils sortiront de votre vie à la même date…

Je vais prendre mon exemple. J’écris de l’historique. Je pense sincèrement que si je partage l’univers de mes amies auteurs qui écrivent sur le même thème, nous pouvons nous partager notre lectorat. Ce n’est pas parce que les lecteurs achètent mon roman qu’ils n’achèteront pas le leur. Hélas ! Nombreux sont les auteurs qui ne voient pas la situation du même oeil que moi. C’est : pousse-toi de là que je m’y mette !

Un conseil que je suis à présent à la lettre moi-même. Je partage l’univers des auteurs qui sont dans le même état d’esprit que moi. Aux oubliettes les égocentriques !

***

Certains auteurs n’hésitent pas à menacer leur lectorat : ma page ne sert rien, je vais disparaître de la planète FB !

Ouille ! Faites attention à ce genre de comportement. Certains de tes amis te supplieront de rester, d’autres sans cœur te souhaiteront : bon vent !

Tu es un auteur introverti et tu n’es pas marrant… Un conseil, écris le roman du siècle, car tu risques de rester dans l’ombre.

Paul Féval avait déjà tout compris !

Résultat de recherche d'images pour "si tu ne viens pas à lagardère lagardère viendra à toi"

N’oubliez jamais que traîner sur FB tous les jours vous empêche aussi de vous consacrer à votre principale passion : l’écriture. N’hésitez jamais à vous évader à votre tour de la planète FB. Oui, mais vous craignez que l’on vous oublie. FB a pensé à vous avec la programmation.

Screenshot (6)

Screenshot (7)

Un petit plus pour votre page auteur : le bouton acheter qui vous dirigera automatiquement sur les sites de vente de votre roman. Personnellement, je trouve l’expérience peu concluante. Il est rare que mes lecteurs cliquent dessus.

Que pensent les auteurs de la publicité sponsorisée proposée par FB ?

Je ne l’ai jamais utilisée, mais grâce à ce sondage, quelques auteurs ont répondu sympathiquement à ma question : Pensez-vous que les ventes soient à la hauteur du montant engagé par ces pubs ? Combien de temps les laissez-vous sur FB ?

Virginie Sarah Lou : j’ai essayé 2 fois, mais avec 4€/jours sur 2jours, car ça serait un sacré budget sinon. Ça m’a ramené une 20taine de j’aime.

Romane Rose  : Jamais tenté et lorsque je vois les tarifs désormais, il faudrait un sacré retour de vente pour que cela soit valable. Pour appâter, FB en avait fait à un moment donné. Cela amène de la visibilité, tu passes de 10 vues à 3600 vues (et tu te demandes si ta s..xe.-tape ne vient pas d’atterrir sur le Net, lol), mais pour mon cas aucun frémissement dans les ventes.

Gaelle Laurier : Donc… tu as une s.xe-tape qui tourne. Intéressant…
Sinon, oui voilà, des vues, mais les gens touchés seront très peu à être intéressés (2 à 3% j’avais lu et encore j’ai un doute, ça a dû baisser ou sais pas quoi). La pub, c’est une véritable loterie ^^

Jordane Cassidy : J’en fais régulièrement sur FB. Alors oui , tu as une vague de ventes le temps de la pub, mais de là à dire que tu entres automatiquement dans tes frais, c’est plus complexe, car 1/ cela varie selon le type de pub, la période, le livre 2/ne pas être acheté pendant la pub ne signifie pas ne pas avoir été remarqué. L’idée est avant tout être visible et FB le fait très bien. Si on nous voit une fois, deux fois, dix fois, à la 11e il peut y avoir achat. Donc on peut avoir un effet rétroactif de la pub avec un achat 3 mois plus tard. 3/il y a des visuels qui percutent plus que d’autres => affaire de goût qui doit plaire à une majorité. Pas évident de mettre en sourdine ton goût qui te définit aussi au profit de celui d’une majorité.

Cécile Ama Courtois Auteure : J’ai testé à deux reprises. J’ai eu beaucoup plus de vues sur la publicité payée que sur mes autres posts ou articles, mais cela n’a rien changé concernant mes ventes. Et j’ai également testé la publicité payée sur Booknode : c’est zéro pointé ! C’est de l’argent jeté par les fenêtres. J’ai demandé à des contacts qui utilisent beaucoup Booknode s’ils avaient vu passer ma pub… vu qu’ils lisent le genre de romans que j’écris, ils auraient dû être ciblés… personne ne l’a vue passer. Une personne l’a trouvée en la cherchant ! Ce qui va à l’encontre du but d’une pub…

Mayday MC : J’avais essayé quand FB m’a offert un coupon, en me disant que si ventes il y avait, je paierai une ou deux pubs par an par la suite… échec monumental lol pourtant c’était une publication sponsorisée sur une sortie.

***

Usez des Hastags !

45838333_751516061870128_1168038543948251136_n

Postez par Gaëlle Laurier

Le saviez-vous ? Le symbole # est appelé croisillon ou carré au Québec ou bien même pound aux États-Unis. Il ressemble à un dièse qui se serait fait rouler dessus par un camion de chez ACME Corporation (fan de Loony Tunes bonjour !). En général on dit d’ailleurs dièse, car beaucoup de gens comprennent de suite de quel signe il s‘agit et c’est plus simple. Il serait, à la base, la stylisation de lb qui représente la livre (unité de masse).

Ce qui m’amène sans transition au sujet de ce vendredi : Les tags c’est la vie !

Tags, hashtags, vignettes, étiquettes ou plus communément les mots-clés, ils sont partout ! Bien souvent on sait qu’ils existent, on les définit lorsqu’on nous le demande et… et puis parfois on oublie complètement de les utiliser. Et pourtant, ils sont nécessaires afin d’être retrouvés dans l’océan du web.

Pourquoi les utiliser ?
► Votre message bénéficiera d’une plus large portée sur la toile.
► Il sera susceptible d’être partagé, en tout cas retrouvé lors de recherches ciblées.
► Les moteurs de recherche se basent sur vos mots-clés pour le référencement.

Tout ça pour deux ou trois petits mots ajoutés au bas du message, ça vaut le coup d’essayer, je pense 

Mais comment les utiliser sur les réseaux sociaux, simple question, vaste réponse. Je vous invite donc à poursuivre ici :

***

Je vais clôturer ce très long article sur la publicité FB via la page auteur. Le prochain article sera consacré aux groupes. Groupe propre à l’auteur, groupe des chroniqueurs et des lecteurs.

Retenez seulement ceci : aimez vos lecteurs et ils vous aimeront. Depuis la nuit des temps, seul l’amour amène l’amour, c’est bien connu.

51116775_762909290755978_9044865559581163520_o

Jc

PS : ce serait stupide de terminer un article sur la publicité de la page auteur sans faire la pub de la mienne, hein ? C’est ici pour me retrouver.

11 commentaires sur “Dix manières de travailler sa publicité pour les auteurs (partie 3) la page auteur

Ajouter un commentaire

  1. Comme je le dis toujours « Cet univers, c’est un conte de fées. Mouais sauf que tu penses atterrir chez Disney et tu te retrouves dans la version des frères Grimms… ».
    Belle analyse. Chapeau. Merci (a croire que j’ai relu les conseils de Stephen (King) qui dit de toujours être concis 😀 ).

    (et merciii pour le partage d’article 🙂 )

    Aimé par 2 personnes

  2. Je rigole, merci Jc pour ce bon moment dès le samedi matin (oui, je sais, j’suis à la bourre lol). Tu as tout de même oublié une des utilisations de la page FB : la boite d’archives pour narcissique ;). Cela permet de revoir des machins et de se dire « ah ouais, tout de même lol ». Bisous

    Aimé par 1 personne

  3. Merci pour cette suite d’articles très intéressants ! Je pense que c’est la dernière partie, mais sur téléphone c’est pas top pour bien naviguer. Autre question : que pensez vous d’instagram ? Si vous avez fait un article sur ce sujet, je suis pas contre le lien 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :