L'amour de l'écriture, Publicité auteur

Dix manières de travailler sa publicité pour les auteurs (partie 2) Facebook

Les réseaux sociaux sont-ils devenus nos points de repère au point de se déconnecter de la vraie vie au profit de la virtuelle ? C’est un long débat que nous n’engagerons pas dans cet article.

Les réseaux sociaux sont devenus un formidable outil de promotion pour les auteurs, à deux conditions :

  • il ne faut pas en abuser au risque de mettre de côté l’écriture
  • il faut savoir utiliser chaque réseau avec ses avantages et ses inconvénients.

Le réseau social le plus célèbre est sans conteste FB avec plus de 2 milliards d’utilisateurs actifs en 2017, tout âge confondu. Même votre grand-mère y publient avec fierté les dernières photos de famille.

En quoi ce réseau peut-il vous être utile pour vous faire connaître des lecteurs ? Il propose divers moyens de mettre en avant votre univers (pages, groupes, publicités sponsorisées, bouton « acheter » pour les pages, etc.).

Je pense (par je, vous comprenez que c’est une opinion tout à fait personnelle) qu’il faut séparer sa vie d’auteur de sa vie privée. Que vous utilisiez un pseudo ou pas, vous risquez de lasser vos amis, votre famille, si 90% de vos publications concernent vos écrits.

N’hésitez pas à créer un profil FB qui sera entièrement consacré à votre vie d’auteur. Si vous utilisez un pseudo, vous risquez de vous trouver confronté à un premier problème : le faux profil qui un jour ou l’autre pourrait être contesté par FB et se retrouver supprimé du jour au lendemain. FB peut exiger votre carte d’identité et rayer votre profil de la planète FB si le nom affiché ne correspond pas à celui de vos papiers. En effet, qui se nomme dans la vie Zizie la nonnette ou Berlu le mogwaï ?

Pour résoudre ce problème, l’auteur Gaëlle Laurier a publié sur son blog un article très intéressant.

Comment annoncer que l’on est auteur sans risquer les foudres de Facebook ?

► Cela se fait sur un compte (pas une page).
► Connectez-vous-y évidemment et cliquez sur votre prénom en haut.
► Rendez-vous sur “A propos” (en dessous de la bannière).
► Choisissez “Détails” sur vous à gauche.
► Cliquez sur “+ Ajouter un surnom…”
► Remplissez : Type de nom : Surnom.
► Entrez Auteur/Écrivain/Conteur/Poissonnier/ce que vous voulez.
► Cochez “Afficher” en haut du profil.
► Enregistrer.

Je vous donne l’exemple de mon FB personnel :

Screenshot (6).png

Que peut-on publier en tant qu’auteur pour intéresser le lectorat et non le lasser ?

La réponse à cette question dépend bien entendu de la personnalité de l’auteur. Certains sont bavards, d’autres réservés, d’autres rigolos, d’autres pleurnichards.

De mon côté, je pense que la bonne humeur apporte plus de lecteurs comblés que des plaintes et des pleurs journaliers qui finiront par lasser vos amis. Chacun a ses propres problèmes dans la vie et tous ne les étaleront pas sur FB. Ainsi des auteurs très amusants peuvent cacher des problèmes personnels terribles, et vous, vous le considérerez comme un emmerdeur ou un insensible, car il ne vous plaint jamais.

Si vous affichez vos idées politiques de gauche, vos lecteurs de droite vous prendront en grippe. Si vous clamez haut et fort que vous allez donner vos royalties pour rebâtir la cathédrale Notre-Dame, certains vous demanderont pourquoi vous ne les donnez pas pour nourrir un enfant dans le monde.

Mon conseil serait de suivre la ligne de conduite pour lequel votre profil auteur a été créé : vendre vos romans (c’est vendre du rêve), discutez de la littérature et, surtout, sortir vos lecteurs le temps d’un post de sa vie parfois bien morose.

Vous ne vous sentez pas capable de dissocier vos problèmes personnels de votre vie d’auteur ? Créez une page auteur (nous y reviendrons plus tard). Sur celle-là, au moins, vos lecteurs auront le choix de suivre votre univers sans supporter la vue du dernier bulletin de votre enfant, deux fois plus beau que le sien (car un mauvais bulletin, on ne le publie pas sur internet, n’est-ce pas ?) ou de suivre vos aller-retours chez Water-closet suite à votre dernière grippe intestinale ou encore de savoir que la voisine vous a empêché de dormir en tapant sa musique à fond toute la nuit.

Comment bien choisir vos amis ?

Vous le constatez, lorsque vous ouvrirez votre profil auteur, les demandent d’amis vont tomber comme des grêlons. Tout à votre béatitude de ce succès, vous serez bien vite refroidi. Au travers de ces demandes, ils ne cherchent pas à vous connaître, mais à se faire connaître. Rassurez-vous, il y a toujours des exceptions et il peur arriver de nouer de véritables amitiés grâce à ce réseau.

Aussitôt un nouvel ami auteur en plus, aussitôt une demande de liker sa page auteur. Vous le connaissez à peine depuis 3 secondes !

Amis auteurs, vous avez l’habitude des mots. Cela vous arracherait un doigt de vous présenter, de demander gentiment si l’on veut bien liker votre page auteur et de proposer de nous suivre aussi ?

Au début, je l’avoue, je likais à tout va. Néanmoins,  je suis devenue prudente. Si l’auteur agit ainsi, je lui envoie à mon tour ma demande de like et seulement s’il y répond, j’appuie à mon tour sur le petit bouton « accepter la demande ». Na ! Le seul risque ? Quelques jours plus tard, en douce, il délikera votre page. Si, cela arrive. Hélas !

Conseil : privilégiez les véritables relations entre auteurs. Un auteur avec qui on n’échange jamais sera perdu dans une liste d’amis. Un petit mot de présentation sera toujours le bienvenu. 

Nous allons aussi rencontrer l’auteur démarcheur. Il effectue du porte à porte en message privé. Paf ! il vous balance le lien de son roman, parfois même sans un bonjour.

L’image contient peut-être : texte

Alors chers amis auteurs, autant le savoir, vous commettez une regrettable erreur. Vous risquez de vous retrouver sur la liste noire.

Voici un petit sondage et des réactions sur le groupe « Romancez-moi« .

En ce jour de pub auteurs, une question débat. Nous attendons des coups de pattes toutes griffes dehors et des crêpages de chignon.

Un auteur vous envoie sa pub en Message privé, vous réagissez comment ?

1/ vous le remerciez poliment, mais vous lui répondez que vous préférez choisir vos lectures.

2/ ça vous redresse les poils à la verticale et vous le supprimez de vos amis sans même un coup d’oeil pour sa pub.

3/ vous l’ignorez.

4/ vous ne pouvez pas résister aux démarcheurs, et si le roman vous intéresse, vous l’achetez.

Autant vous dire que la réponse 4 a récolté peu de faveurs… Voici quelques commentaires qui vous aidront à comprendre le choix des réponses.

Réponse des auteurs :

LK : vu que j’ai un blog je ne supporte pas d’être abordée sur ma page perso. Encore que quelques uns font ça bien mais souvent c’est de la pub forcée.

RL :  je le bloque et l’entraîne dans mon vaisseau spatial pour mieux le massacrer dans l’espace

GL : j’allume le feu sous la marmite (depuis l’temps qu’j’attends !) 🤗

LB : je l’ignore. Je ne sors les griffes que quand les gens se permettent de venir faire de la pub directement sur mon mur.

ND :  je regarde si j’ai le temps (ça dépend du moment en fait). Mais ça ne me dérange pas du tout.

RR : je supprime, je découpe en petits morceaux et je fais disparaitre)

AA : il m’est déjà arrivé de faire la morale à la personne, aussi, quand j’ai envie de lui dire que « merde, ça se fait pas ».

DM : je supprime, je n’aime pas être harcelée, surtout sans un minimum de politesse ou de discussion

Réponse des lecteurs :

ZV : Ça m’est arrivée en acceptant une demande d’ami d’un auteur ! J’ai reçu la pub de son bouquin en mp ! Perso ça ne me gêne pas ! Chacun fait sa pub comme il veut ! Regarder oui je regarde et si ça m’intéresse pourquoi pas ?

SD : tout dépend de la manière dont c’est fait. On passe parfois à côté de jolies histoires mais je n’aime pas me sentir obligée de lire telle ou telle histoire.

DL : pour moi c’est la 4 ! Ca m’est déjà arrivé et c’était plutôt bien fait à savoir que l’auteur a discuté un peu et m’a proposé ses histoires ! Je suis allée voir ca m’a plu donc j’ai acheté 😊quand c’est fait de façon sympathique et sans forcing ca ne me gêne pas ! 😉

VC : moi, je me sens flattéeeeeeee en tant que lectrice de recevoir ce genre de message. J’ai déjà accepté des auteurs auxquels je n’aurais pas pensé d’emblée… En tant qu’auteure, je ne sais pas si je le ferais aux autres…

CM : je déteste les démarcheurs au téléphone: toujours le don d’appeler quand il ne faut pas. Mais une pub pour un livre en MP sur facebook (si j’ai bien compris), ça ne me dérange pas vraiment. Après tout, s’ils (elles) sont dans ma liste d’ami'(e)s ce n’est pas pour rien. Cela dit ce n’est pas pour ça que j’achèterai le bouquin.

Conseils : comme vous le remarquez, les auteurs sont beaucoup plus irrascibles que les lecteurs. La pub en privé n’est pas un mal en soi, mais choisissez avec soin vos potentiels acheteurs. Faire votre pub en message privé à un auteur n’est pas en soi une bonne idée. C’est plutôt mal accepté dans l’ensemble. Tâchez d’éviter aussi de balancer votre pub sur son mur. 

Entraide, échanges et discussions doivent devenir vos atouts. Riez, partagez votre bonne humeur. Réalisez ce pourquoi vous écrivez, partagez vos rêves avec vos lecteurs et amis.

Pour terminer l’article sur le profil auteur, un petit truc bien sympa livré par notre pro du net Gaëlle Laurier :

Comment ajouter des éléments de décoration à votre avatar FB sans devoir utiliser un logiciel de graphisme ? Hé oui, il s’agit d’une fonction intégrée au réseau social sus mentionné.

Rendez-vous à cette adresse : https://www.facebook.com/profilepicframes

Voici ma photo de profil. Ce n’est pas moi, ma nuque est beaucoup moins gracieuse.

Choisissez un thème d’actualité brûlant. Ben tiens !

Screenshot (1).png

Ou sur le thème de votre profil auteur :

Screenshot (2)

Choisissez pour combien de temps, vous voulez la garder :

Screenshot (3)

Et voilà ! Le prochain article sera conscacré à la page auteur. Merci à tous pour vos réactions sur le groupe « Romancez-moi » qui me permet grâce à vos participations de rédiger mes articles.

Jc

 

Publicités

10 réflexions au sujet de “Dix manières de travailler sa publicité pour les auteurs (partie 2) Facebook”

      1. L’infidélité y est constante lol ! L’indifférence gouverne. La non réciprocité, l’absence de partage, l’inempathie règnent ! Amis singes quittons cette jungle !

        Aimé par 1 personne

  1. Perso, je parcours volontiers les résumés de romans que me proposent les auteurs qui font leur pub. Je ne me sens pas agressée par leur démarche, vu que je n’achèterai pas leur ouvrage si le thème ne me plaît pas. J’ai ainsi découvert la plume de pas mal d’écrivains auto édités (ou en petite ME) et comme je suis une boulimique de lecture, j’apprécie assez ce système. Par contre, les demandes d’abonnements aux pages d’auteurs me laissent la plupart du temps assez froide. Ce serait hypocrite de ma part de faire croire que je m’intéresse à tous ces auteurs et à leurs productions littéraires.

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense que nous cherchons bien trop souvent la quantité à la qualité. Il vaut mieux 100 personnes qui likent notre page et qui suivent notre univers que 1000 qui ne viendront jamais jeter un coup d’oeil dessus.

      J'aime

  2. Étant de le vieille école et étant auto-éditée, je fais au mieux. Je ne demande jamais de liker ma page, d’abord parce que je ne sais pas le faire et ensuite j’ai ma fierté ! Par contre quand on me demande liker une page je ne le fais pas sauf si c’est une page très intéressante dans l’ordre de l’ « intérêt général ». Par contre je ne sais pas quelle est la différence entre une page, un mur…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s