L'amour de l'écriture

Accord de « coûté, valu et pesé »

Source Cordial

Les participes passés « coûté, valu, pesé, marché, couru, vécu, dormi, régné, duré… » sont invariables avec un complément circonstanciel de mesure. Le complément circonstanciel n’est pas l’objet direct. Il ne répond pas aux questions « quoi ? » ou « qui ? » mais à la question « combien?« .

Les six mille francs que ce buffet m’a coûté.
Ce buffet a coûté combien? et non : Ce buffet a coûté quoi ?

Pendant les cinq heures qu’a duré notre marche.
Notre marche a duré combien? et non : Notre marche a duré quoi?

Il faut prendre garde au fait que certains de ces verbes peuvent aussi être employés transitivement et avoir un véritable complément d’objet direct qui oblige à l’accord. Souvent, leur sens varie et permet de déterminer la nature du complément. On fera l’accord avec les verbes suivants, lorsqu’ils ont le sens précis de :

« Peser » s’il signifie « constater un poids » ou, au figuré, « examiner » : Ses propositions, je les ai pesées avec attention.

« Courir » dans le sens de « poursuivre » ou « s’exposer à » : Les dangers qu’il a courus l’ont épuisé.

« Valoir » dans les sens de « valoir à quelqu’un » : Les nombreuses critiques que m’a values mon article.

« Coûter« …à quelqu’un, dans un sens figuré : les efforts que ce travail m’a coûtés.

« Vivre » lorsque le complément n’exprime pas la durée. Comparez : Les trente ans qu’il a vécu et Ses rêves, il les a vraiment vécus.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s