L'amour de l'écriture, Publicité auteur

Dix manières de travailler sa publicité pour les auteurs (partie 1)

Écrire un roman revient à faire un don d’organes à la société. L’auteur y met toutes ses tripes, tout son cœur. Une passion qui lui apporte l’espoir : celui d’être connu ou au moins lu. Hélas ! Tout comme lui, d’autres auteurs ont les mêmes espérances : écrire le best-seller de l’année, se faire un nom dans la littérature.

Chaque année, des milliers de livres paraissent sur le marché ; ceux des grandes, moyennes et petites maisons d’édition et les auteurs autos édités.

Comment ne pas se noyer dans la masse ? Se faire un nom dans la littérature ne revient pas toujours à dire que les auteurs connus sont de bons écrivains. Beaucoup de romans sans profonde consistance se font une place au soleil, alors que de bons auteurs restent dans l’ombre.

Les grandes maisons d’édition se mouillent encore rarement pour promouvoir des auteurs inconnus. Elles attendent patiemment sur la rive de repêcher des auteurs dont le nom ou le roman commence à se faire connaître sur les réseaux sociaux.

Les petites maisons d’édition vous laisseront certainement votre chance, mais submergées par d’autres activités propres à l’édition, elles ne consacreront pas leur temps à faire votre publicité à votre place. C’est une erreur de le penser.

Certains de mes amis désapprouvent qu’un auteur fasse sa propre publicité. Soit par manque d’habileté envers les réseaux sociaux ou parce qu’ils trouvent que c’est un peu de la prostitution littéraire.

Prostitution littéraire. Je trouve ces deux mots durs même si je comprends leurs souhaits : être reconnu pour son talent et non parce que sa dernière photo sur Snapchat a recueilli 400 likes. Ils le clament haut et fort : je suis auteur, pas publicitaire ! Là encore, ils se leurrent s’ils pensent se démarquer par la qualité de leurs écrits sans une bonne publicité autour d’eux. Il faut savoir évoluer avec son temps.

Action ou vérité ? Les vérités ne sont pas toujours bonnes à dire, pour une fois, passez à l’action !

J’ai réalisé cet article avec l’aide des membres du groupe « Romancez-moi » qui comprend des auteurs, des lecteurs et des chroniqueurs. Une fois n’est pas coutume, nous allons commencer par la fin : le sondage final.

D’après vous, quel moyen permet de mieux cibler sa publicité et d’attirer les lecteurs ?

Présence intensive sur les réseaux sociaux (FB, Twitter, Instagram, page auteur)

Votants pour cette option : +34

Commencer par écrire quelque chose de bien et intéressant….

Le bouche à oreille

Promotion intéressante sur un e-book ou un livre papier 

Votants pour ces options : +4
Passage et interview à la radion/TV/presse écrite
Votants pour cette option +2

 

Publicité ciblée de la maison d’édition
Distribution Réseaux du style Hachette Livre, etc
Commmentaires des lecteurs (Amazon, booknode)
Les chroniques et interviews des chroniqueurs.
Présence dans les salons du livre.
Publier au rythme d’un fois par semaine le livre dans tous les groupes et publier aussi régulièrement les chroniques.
Votants pour ces options : +1
Présence du roman dans les librairies, les grandes surfaces.
Blog auteur avec par exemple envoi d’une new letter
Concours organisé par l’auteur ou la maison d’édition
Votants pour ces options : 0
Autant vous mettre au parfum, nous avons des petits marrants sur le groupe, voici le genre de propositions de certains auteurs :

Donner de sa personne. Je suis facilement joignable, merci.

Résultat de recherche d'images pour "gif homme qui se déshabille"

Ajout de Guillaume Lecler Deuxzérosetdemi

Votants pour cette option : +1

Mettre en place un système de loterie dans un bouquin : le numéro 6759008 gagne 10 000 € ! J’suis sûr que ça marcherait lol
Résultat de recherche d'images pour "loterie gif"
Ajout de Romane Rose
Votants pour cette option : +1
Opter pour une promotion à l’horizontale
Résultat de recherche d'images pour "femme couchée sur un lit"
Bien entendu, comme tous les sondages, ceci ne représente qu’un échantillonage de votes, une cinquantaine de personnes en tout et pour tout, mais la majorité est écrasante : les réseaux sociaux représentent pour les membres la meilleure manière de vendre vos romans. Petite précision, les votants ne pouvaient choisir qu’une seule option. Date du sondage : 25 février 2019.
Aujourd’hui, le vote a de nouveau été ouvert sur le groupe pour permettre le choix multiple.
28 membres pensent que les commentaires des lecteurs (Amazon, booknode) permettent une bonne visibilité.
25 membres pensent que le bouche à oreille est un bon moyen de se faire connaître.
17 membres choisissent toujours la présence intensive sur les réseaux sociaux (FB, Twitter, Instagram, page auteur).
14 membres reconnaissent le partenariat avec les chroniqueurs (interviews/chroniques)
13 membres pensent qu’il faut commencer par écrire quelque chose de bien et intéressant….

Vient ensuite la présence du roman dans les librairies, les grandes surfaces ; concours organisé par l’auteur ou la maison d’édition ; promotion intéressante sur un e-book ou un livre papier ; distribution Réseaux du style Hachette Livre etc. ; blog auteur avec par exemple envoi d’une new letter ; passage et interview à la radio/TV/presse écrite ; publier au rythme d’un fois par semaine le livre dans tous les groupes et publier aussi régulièrement les chronique sur ces mêmes groupes.

Notre clown auteur Romane Rose a proposé : rien de tout ça, je préfère glandouiller.

Je précise qu’elle ne vend pas grand chose.

Le sujet de la publicité est vaste. Impossible d’en parler dans un seul article. Dans la partie 2, je développerai la pub sur les réseaux sociaux, en commençant par celui le plus utilisé par les auteurs : Facebook.

À bientôt.

Pour participer à des débats intéressants avec des membres engagés par les sujets d’actualité sur le monde littéraire, n’hésitez pas à nous rejoindre sur le groupe Romancez-moi. Nous sommes ouverts 24/24h !

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus

 

Publicités

6 réflexions au sujet de “Dix manières de travailler sa publicité pour les auteurs (partie 1)”

  1. Vaste sujet… aussi intéressant que déprimant.
    J’aurais tendance à faire comme Romane Rose: glandouiller la plupart du temps car
    1 :je suis une feignasse
    2: je trouve cela gênant de faire une promo trop active sur les réseaux sociaux pour inciter les gens à acheter mes romans… il y en a tellement de -presque- aussi bons que les miens 😉 !

    A se demander pourquoi je continue à écrire d’ailleurs… faut croire que c’est une passion!
    Bises JC

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, c’est bien là le problème… on ne peut pas bouder la promo, et il faut avouer que certains sont meilleurs que d’autres dans ce domaine. D’où la bonne idée de cet article… 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Merci c’est gentil car je me demandais si j’allais continuer, zéro vue pour mon dernier article en trois heures de publication, les humains n’ont pas de cœur, je vais le dire à ma guenon ! 🙂

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s