Et soudain la vie bascule de Perrine Marche

51mgW0dn8pL._SY346_

Résumé :

Maeva est une jeune adolescente de treize ans pleine de vie. Elle déborde d’énergie et pratique intensément le sport depuis quelques années. Elle a commencé à l’âge de cinq ans. Emplie de motivation et talentueuse, elle a intégré une section sport-études ayant pour objectif d’accéder au plus haut niveau, c’est-à-dire le pôle France. Ses disciplines de prédilection sont le hand-ball, et l’athlétisme, et, surtout, c’est bien plus qu’une passion, c’est sa raison de vivre. Un jour, elle surprend une conversation entre sa mère et sa grand-mère qui va la bouleverser. Elle quitte le domicile précipitamment et — en une fraction de seconde — sa vie, ainsi que sa famille, va voler en éclat.

Résultat de recherche d'images pour "femme qui court sous un soleil couchant"

Mon avis :

Et soudain, mon avis bascule.

C’est comme cela que je dois résumer la relecture de ce roman. Je parle de relecture, car j’avais eu l’honneur de faire la bêta-lectrice sur la première partie du roman. Difficile parfois de s’accorder entre auteurs sur la marche à suivre. De mon côté, je pensais que Perrine prenait un pari risqué en passant de la première à la troisième personne. Pour moi, seul un auteur avec de « la bouteille » peut se permettre ce genre d’exercice. Notre collaboration s’est donc arrêtée sur cette divergence d’opinion. Tout cela pour préciser que cet avis n’est pas du copinage. Bien loin de là.

Perrine à donc continué de son côté les corrections de son roman avant de me le proposer à nouveau pour un avis quelques mois plus tard.

Et que vous dire ?

Elle voulait atteindre le podium, elle a réussi ! Je ne suis pas là pour parler de la forme du roman, car elle a tenu a laissé ce changement de style de la première à la troisième personne. Il faut savoir que notre Perrine c’est du Maëva tout craché ou bien, à l’inverse, notre Maëva est du Perrine 100% nature : têtue, confiante, courageuse, désirant atteindre la ligne d’arrivée quoi qu’il lui en coûte !

Non, je vais parler du message que l’auteur a voulu faire passer et qui est une réussite parfaite.

Tout ce que vous désirez, vous pouvez l’atteindre si vous le voulez vraiment.

Pour commencer, je parlerai de Maëva, l’héroïne principale. Trop souvent décrite comme une gamine capricieuse et imbuvable. Avez-vous tenté de lire entre les lignes, de ressentir les émotions en même temps que l’auteur ? Moi, je l’ai fait.

Maëva est simplement une adolescente qui se cherche entre une mère dépassée par son boulot et le manque de présence du père, un père qui fuit dès que le moindre problème surgit : entre une soeur égoïste, que tout le monde vante, car à l’école, elle est brillante. Maëva n’a que trois bonheur dans sa vie : le sport, son petit ami et un petit frère qu’elle adore et qui le lui rend bien.

Elle n’est ni plus ni moins différente que tous les autres ados souvent délaissés, car les parents ne savent pas gérer leurs problèmes relationnels.

Un drame va survenir dans la vie de Maëva, va briser tous ses rêves d’avenir.

Ce roman donne de l’espoir à l’handicap. Ce roman sent le vécu. Ce roman est représentatif de l’auteur qui vous devez le savoir est une battante.

La preuve, elle a osé me demander une relecture. Et elle a bien fait.

Ces personnages sont faibles et forts à la fois. Attachants et détestables à certains moments. Mais tous sont criants de vérité. Peut-être est-il impossible pour vous de vous identifier à eux, mais avez-vous vécu leur situation ? Avez-vous soufferts comme eux ?

Perrine, je te dis bravo d’avoir cru en ton rêve. Et je terminerai par cette citation si représentative de ton roman :

Résultat de recherche d'images pour "espoir"

Jc

Pour acheter le roman, c’est ici

Pour retrouver Perrine Marche sur sa page auteur FB, c’est ici 

Pour retrouver son blog, c’est ici

Je souhaitais créer cet espace convivial pour vous permettre de découvrir mon univers. Je suis une personne handicapée moteur, et j’ai toujours croqué la vie à pleines dents. Passionnée, je ne renonce jamais, je vais au bout des projets que j’entreprends. Sportive depuis toujours, il a fallu par la force des choses que je renonce à ce qui me permettait de vibrer, de me sentir vivante. Il faut savoir que j’ai commencé à écrire à l’adolescence, pour extérioriser ma colère, mon sentiment d’injustice face aux épreuves de la vie. J’ai participé à des ateliers d’écriture où l’on m’a donné des sujets à thèmes. Il y a 3 ans j’ai écrit mon autobiographie non publiée, car trop de photos, mais disponible en PDF gratuitement. Depuis plusieurs mois mon état s’est dégradé et j’ai voulu écrire mon premier roman inventé, une fiction qui malgré tout m’a permis d’avancer, de comprendre que lorsqu’une porte se ferme, une autre est prête à s’ouvrir. Encore faut-il arriver à faire le deuil nécessaire.

Ayant beaucoup d’humour dans la vie, j’ai décidé d’opter pour Perrine Marche comme nom de plume, si mon roman est publié par une maison d’édition ou en auto-publication.  Pourquoi ? Parce que cela me permettrait de garder mes initiales et surtout pour faire un petit pied de nez à la vie.

Aujourd’hui je suis chroniqueuse littéraire mais aussi auteure.

J’espère que vous découvrirez avec plaisir, l’ensemble de mes écrits.

Bonne visite

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s