Chronique de Lucille du blog La Plume

mardi 8 janvier 2019

Le Destin des Cœurs Perdus : Les Damoiselles de Castel Dark

LE DESTIN DES CŒURS PERDUS, T.1 : LES DAMOISELLES DE CASTEL DARK – 
JC STAIGNIER – NOTE : 5/5
 
 
Le Destin des coeurs perdus, tome 1 : Les Damoiselles de Castel Dark (Something Still) par [Staignier, Jc]Editions Something Else
 
Historique, Romance
 
Prix : 4€99 (ebook)

« Angleterre, 1390.

Par ordre du roi, les trois filles aînées du comte Clayton de Percival se rendent à Hill House pour rencontrer le duc de Templeton. Lorsque les portes du château se referment sur Mary, Jane et Ilyana, elles ignorent que leur destinée vient de basculer.

À Castel Dark, le domaine familial, Aelis, la benjamine au caractère rebelle tente de s’imposer dans une société où les hommes dominent.

Entre l’amour, la passion et la haine, les damoiselles de Castel Dark trouveront-elles le courage d’affronter leur avenir ?« 

  
Oui, comme vous venez de le remarquer, je commence l’année avec un coup de cœur ! Même si je lis bien plus de fantastique, je dois vous avouer que la plupart de mes romans préférés sont classés en historique (Deux sœurs pour un Roi, America, Le Rivage des AdieuxLe Nom de la Rose etc). Et je peux désormais ajouter le premier tome des Destins des Coeurs Perdus à cette liste !

L’auteur nous emmène en Angleterre, à la rencontre d’une famille pas tout à fait comme les autres (surtout à cette époque). Le comte Clayton de Percival est le père de nombreux enfants, tous unis bien que différents. Si Mary et Jane sont, pourrait-on dire, les plus dociles,  Ilyana, la plus douce, rêve du prince charmant tout en portant son aide aux pauvres. Quant à Aelis, la plus jeune, elle est certainement la plus rebelle ; un esprit d’homme enfermé dans un corps de fille, comme le dit l’auteur. Anton et Thomas sont les deux seuls garçons de cette fratrie, le premier étant déjà prédestiné à diriger Castel Dark. Ensemble, ils mènent une vie plutôt paisible, jusqu’à ce que le duc de Templeton, Arthur, décide que l’une des filles de Clayton et Alix deviendra son épouse. Si Mary et Jane son impatientes de découvrir des hommes plus distingués, Ilyana panique à l’idée de quitter Castel Dark. C’est alors qu’elle fait la rencontre de Sir Emmet Kane, un chevalier aux manières assez rustres. Ce dernier devra l’escorter durant leur voyage, ce qui ne ravit pas Ilyana, loin de là. Mais sous ses airs de brute sans cœur, Emmet cache un lourd passé qu’Ilyana va vouloir découvrir, quitte à s’attirer les foudres de son protecteur…

Dès les premières lignes, l’auteur nous ramène plusieurs siècles en arrière. Sa plume fluide et adaptée au genre, sans être lourde pour autant, nous fait ressentir toutes les recherches qui ont été faites derrière pour réussir ce roman. J’y ai appris de nouveaux mots, par exemple, mais aussi certaines pratiques ou coutumes que je ne connaissais pas. Comme avec ces vieux films (que j’adore) qui nous font rêver avec leur décor somptueux, la description de l’auteur nous embarque avec elle en plein Moyen Age.
On s’identifie facilement aux personnages, et même s’ils sont nombreux, jamais il m’est arrivé d’en oublier un ou de confondre. Au contraire, je suivais (très) attentivement leurs aventures, au point de retenir mon souffle quand leurs ennemis s’en prenaient à cette famille. Ennemis aussi terrifiants que répugnants, qu’on ne peut que haïr. Malheureusement, le destin se montre parfois très cruel avec les sœurs de Castel Dark, et j’avoue que c’est la première fois que je ressens autant de chagrin pour des personnages. Je ne peux en dire davantage au risque de spoiler, mais je peux vous garantir qu’aucun personnage ne vous laissera indifférent. J’ai aimé Aelis et son caractère bien trempé ; sa langue acérée ne manque pas de nous faire rire quand elle éconduit les hommes qui lui tournent autour ! Mais surtout, elle tient un rôle important à Castel Dark pendant l’absence de ses sœurs. Ilyana quant à elle se montre plus gamine, bien que prête à défendre les faibles et s’horrifier du traitement qu’inflige le duc de Templeton à ses servantes, ou sa femme. Spoiler Sa relation avec Emmet est vraiment passionnante, loin de la romance douce et classique que je m’imaginais au départ. Spoiler 

Et le final…  Non vraiment, je ne m’attendais pas à cette fin, cependant… Je ne vous en dirais pas plus (j’en ai déjà trop dit). Maintenant, j’ai (trèèès) hâte de découvrir la suite !! Bref, ce premier tome fut un coup de coeur pour moi, et je vais avoir du mal à trouver une prochaine lecture qui me passionne autant. A tous les fans de romans historiques, où complots, suspense, combats sanglants et amour se mêlent habilement, Castel Dark et ses Damoiselles vous attendent !

Et enfin, merci à l’auteur pour sa confiance !

Lucille,
Chroniqueuse
Merci à Lucille pour cette magnifique chronique. Je lui retourne le compliment et lui dit merci à elle pour sa confiance. Résumé tout un roman en quelques lignes, faire passer son ressenti sans trop en dire est un exercice beaucoup plus difficile qu’on ne le croit. Bravo pour ce retour.
Pour la retrouver sur son blog, c’est ici
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s