Stupeur et Tremblement d’Amélie Nothomb – Avis lecture

Résumé :

Monsieur Haneda était le supérieur de monsieur Omochi, qui était le supérieur de monsieur Saito, qui était le supérieur de mademoiselle Mori, qui était ma supérieure. Et moi, je n’étais la supérieure de personne. On pourrait dire les choses autrement. J’étais aux ordres de mademoiselle Mori, qui était aux ordres de monsieur Saito, et ainsi de suite, avec cette précision que les ordres pouvaient, en aval, sauter les échelons hiérarchiques. Donc, dans la compagnie Yumimoto, j’étais aux ordres de tout le monde.

Image associée

Mon avis :

Ce roman a traîné plusieurs mois dans ma bibliothèque et j’hésitais à le lire. Pourquoi ? En tant que compatriote d’Amélie, mon attitude ne s’est pas montrée très fair-play. Je craignais d’être déçue par l’écriture de l’auteur à la fois adulée et détestée. Vers quel côté du « et » se situerait mon avis ? Je n’ai pas éprouvé de difficulté à trancher.

Sans aucun doute, je dépose un avis favorable. Je n’ai jamais mis un pied au Japon et je ne sais pas si l’univers décrit par Amélie est caricatural, mais en tout cas, j’ai passé un excellent moment. Pour une première, j’adhère à 100 % au style Nothomb.

La culture japonaise vue par une étrangère place en évidence le machisme qui règne dans cette société (bien que… est-ce seulement un problème qui concerne le pays du Soleil levant ?). L’héroïne ne ressent ni rancune ni colère, mais fait preuve d’un dévouement extrême afin de s’adapter à ce monde parfois déloyal.

Malgré le nombre de pages de ce roman assez court, on évite les longueurs inutiles et ce n’est pas plus mal. Pas de futilités, mais du concret.

Petit pub pour relancer l’économie de la Belgique, je vous conseille la bière, les frites et Amélie.

Jc

Stupeur et Tremblements est un film français d’Alain Corneau sorti en 2003, adapté du roman du même nom d’Amélie Nothomb avec Sylvie Testud dans le rôle principal.

Pour acheter Stupeur et tremblements, c’est ici

Stupeur et tremblements

Pour acheter le DVD de Stupeur et tremblements, c’est ici

Amélie Nothomb

Amélie Nothomb est un écrivain belge de langue française. Elle est né le 13 août 1967 à Kobe, au Japon, où son père, le baron Patrick Nothomb, fut ambassadeur de Belgique. Belgique, qu’elle ne connaîtra qu’à 17 ans, pour y terminer ses études de philologie romane à l’Université libre de Bruxelles.

Depuis 1992, Amélie Nothomb publie aux éditions Albin Michel un roman par an.

Stupeur et tremblements, roman de son expérience professionnelle au Japon, sera récompensé en 1999 par Le Grand Prix du roman de l’Académie française.

Publicités

4 commentaires

  1. Hello!
    Pour ma part, j’ai été une grande fan d’Amélie à ses débuts. Année après année, la lassitude s’est installée dans notre couple ( en fait, elle n’est pas au courant bien sûr… 🙂 ). J’ai fini par rompre avec mon habitude d’acheter son nouveau bouquin à chaque rentrée littéraire. Pourtant, j’aime toujours autant les frites, au grand désespoir de mes jeans…
    Bref, il faudrait peut-être que je m’y remette: à revisiter Amélie, et à songer sérieusement à faire un régime!
    Bonne soirée!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s