L'amour de l'écriture

Aucun ou aucuns ?

Une règle d’orthographe du blog : Le Blog Orthographique

Résultat de recherche d'images pour "aucun citations"

L’orthographe de aucun, c’est aucun ou aucuns ? Quelle direction faut-il prendre ?

Aucun ou aucuns ? En voilà une drôle de question !
Aucun, évidemment, veut dire « pas un seul » ou « pas une seule ». À partir de là, quelle drôle d’idée que d’envisager que aucuns puissent être au pluriel… et pourquoi pas envisager aussi que le verbe qui suit puisse aussi être au pluriel… alors, cela voudrait dire que aucun puisse être plusieurs !
Mais non… quittons le domaine de l’illogique pour retrouver la logique : puisque « aucun » signifie « pas un seul » le verbe qui suit est évidemment au singulier :
– Aucun ne viendra… pas un seul ne viendra.
– Aucune de ces pommes n’est sucrée… pas une seule de ces pommes n’est sucrée.
– Aucun de ses amis ne l’a oublié… pas un seul de ses amis de l’a oublié.
Bien entendu, il en est de même du nom qui suit directement « aucun », au singulier, évidemment :
– Aucune pomme, aucun ami…

Mais alors, et « aucuns », avec un « s » ?

Aucun ou aucuns ? Oui, on peut quand même poser cette question tout simplement parce que chacun a vu quelquefois ce mot au pluriel.
Alors, oui, contre toute logique, il peut être au pluriel !
Dans quelles circonstances ?
Il est au pluriel lorsqu’il se trouve devant un mot qui est lui-même toujours au pluriel.
Et pourquoi, contre toute logique ?
Tout simplement parce que même si le mot est toujours au pluriel, « aucun » veut toujours dire « pas un seul », et il n’y a aucune explication logique au fait que ce nom toujours pluriel « déteigne » sur « aucun », qui le précède !

Les noms qui sont toujours au pluriel.

Prenons comme exemple le mot qui coûte cher, le mot « frais » ! Les frais, il y en a toujours beaucoup, il y en a toujours trop ! Et c’est peut-être pour cela que ce mot est toujours au pluriel. Et quand, par hasard, il n’y en a pas, on vous en prévient, et on le souligne, en voulant dire que, vraiment, il n’y en a « pas un seul », et donc en utilisant le mot « aucun ». Mais comme ce mot, « frais », est toujours au pluriel, on va écrire : « aucuns frais ».
Et oui, c’est comme ça !

Il en sera de même avec le mot « archives », puisqu’on ne dit jamais une archive, mais des archives. À partir de là, on écrira : « dans ce domaine, nous n’avons aucunes archives ».

Dans la longue liste des mots qui sont toujours pluriels, nous pouvons en sélectionner quelques-uns qui sont assez couramment utilisés (car je pense en effet que le fait de savoir que des mots comme arrérages, braies, complies, écrouelles, gémonies, laudes, lupercales, miscellanées, pandectes, prolégomènes, ou rogations, sont toujours au pluriel n’est pas d’une utilité véritablement quotidienne…).
En voici donc quelques-uns plus « utilisables » : agissements, appointements, condoléances, décombres, entrailles, environs (Attention, pas dans son sens « à peu près », comme dans « 1 kg environ », mais dans son sens « autour », « pas bien loin » comme dans « je vais me promener dans les environs »), fiançailles, funérailles, gravats, honoraires mœurs, rillettes, ténèbres…

Source de l’article :

https://www.blog-orthographique.fr/orthographe-les-fautes-les-plus-frequentes/aucun-ou-aucuns/

Qu’en est-il du pronom d’aucuns ?

Le pronom d’aucuns, souvent considéré comme vieilli, appartient à un registre soutenu ou littéraire. Il a un sens positif et signifie « quelques-uns », « certains » ou « plusieurs ». C’est en raison de ce sens positif que d’aucuns s’emploie aussi bien dans une phrase positive (affirmative) que dans une phrase négative, contrairement au déterminant aucun qui n’est possible que dans le second cas. On utilise généralement d’aucuns pour parler de personnes, quelquefois d’objets.

Exemples :

– D’aucuns s’imaginent que la vie est un champ de bataille.

– D’aucuns ne partagent pas cet avis et s’opposeront à tout changement.

– Parmi ces magazines, d’aucuns constituaient de véritables armes idéologiques.

Il est à noter que d’aucuns, qui est toujours pluriel, s’emploie rarement au féminin (d’aucunes).

Exemple :

– D’aucunes, parmi ces personnalités, accepteront de participer à un événement aussi populaire.

Source :

http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=4589

 

Publicités

2 réflexions au sujet de “Aucun ou aucuns ?”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s