Lucille Rybacki ou un ange au pays de l’imaginaire

41123039_280972415962500_4409104509997940736_n

Amoureuse des livres, Lucille n’avait pas prévu d’en écrire jusqu’à ce que des problèmes de santé l’enferment entre quatre murs chez elle. Si elle n’a pu suivre des études littéraires comme prévu, elle a consacré une grande partie de son adolescence à s’évader dans toute sorte d’univers créés par ses soins. Admiratrice entre autres du travail de Tim Burton, des livres d’Anne Rice, du groupe « Pink Floyd » et de plusieurs dessinateurs, elle ne cache pas s’être inspirée d’eux en écrivant, ou dessinant. Car oui, en plus de partager ses écrits sur Wattpad, elle dessine beaucoup et joue même de la batterie ! En couple, et toujours avec ses Rangers aux pieds et sa veste en cuir sur le dos, elle passe la majeure partie de son temps dans les bibliothèques. Étant chroniqueuse, elle anime également son blog et est toujours en quête de nouveaux talents sur Wattpad pour les promouvoir !

Lucille, bonjour.

Ta biographie est intéressante, tu es : « Auteur, infographiste amateur, blogueuse, joueuse de batterie ».

Je milite pour le statut de la femme au foyer et je me pose cette question : te reste-t-il du temps à consacrer à la cuisine et au repassage ?

Hello !

Eh bien, pour être honnête, je n’ai jamais été une fée du logis.  Pour la cuisine, j’essaie de temps en temps d’innover, mais je dois avouer que les produits congelés sont mes amis quand j’ai la flemme (ce qui arrive souvent). Sinon, je suis une grande bordélique organisée dans son désordre (si, si, c’est possible… enfin, des fois). Mais j’avoue qu’entre tout ce que je gère, je me laisse assez vite déborder. Heureusement que je peux compter sur mon petit ami et ma famille…

Tu es publiée chez SomethingElse Éditions et NuttySheep. N’est-ce pas trop ardu de jongler les sorties littéraires entre deux maisons d’édition ?

Si, beaucoup ! Surtout quand les corrections tombent en même temps, quelle galère ! J’ai paniqué plus d’une fois en me demandant comment j’allais pouvoir tout gérer sans m’emmêler les pinceaux. À présent, j’évite de me retrouver avec des sorties trop proches, car je ne suis vraiment pas assez organisée pour ça… J’admire les auteurs qui arrivent à publier différents écrits dans plusieurs maisons d’édition sans en perdre la boule comme moi !

Tes romances sont axées sur le paranormal, l’horreur, la fantasy. Ne t’éloignes-tu pas de la planète terre à force de vivre dans des mondes imaginaires ?

Eh bien, je pense que c’est ce que je recherche, quelque part. J’ai toujours eu une préférence pour le fantastique et l’horreur, et ce depuis toute petite. J’aime me perdre dans des univers aussi fascinants que dangereux, remplis de magie et de secrets. Ce n’est pas pour rien que mon auteur préféré est Anne Rice ! En écrivant les aventures de Katerina (Le Souffle des Anges) ou Cassandra (Reflet d’Encre), je quitte mon quotidien monotone pour combattre des créatures fantastiques à leurs côtés. Et j’adore ça !

N’es-tu pas tentée d’écrire un autre genre de romans ?

J’ai essayé, une fois… Mais ça n’a pas fonctionné. J’ai démarré il y a plusieurs années une romance « classique » qui, au départ, me plaisait bien. Cela dit, plus les pages défilaient, plus je ressentais l’envie d’y ajouter une petite touche de paranormal… J’avais beau résister, mes personnages commençaient à m’ennuyer et mon envie de poursuivre leur histoire s’amenuisait. Au final, j’ai laissé tomber. C’est mission impossible pour moi !

Tu crées des bannières et des marque-pages. À force d’avoir plusieurs tours dans son sac, ne t’éparpilles-tu pas un peu trop en laissant de côté l’essentiel, c’est-à-dire l’écriture ?

Si, effectivement. Quoiqu’en ce moment, je délaisse un peu tout. Pour être honnête, et aussi parce que ce n’est plus tellement un secret, je souffre d’un problème de santé assez handicapant. Ces temps-ci, mes douleurs ne me lâchent pas. Passer plusieurs heures derrière un ordinateur devient donc parfois difficile à cause de ce souci, et récemment, je me suis mise un peu en « pause ». Je me concentre sur le principal : terminer le troisième tome du « Souffle des Anges », bien que je n’avance pas aussi vite que je le voudrais.

Sur ta page auteur, tu nous informes que le roman Le souffle des Anges t’a demandé six ans d’écriture. Dans une société où l’on veut tout et tout de suite, c’est long ! Pourquoi un si grand laps de temps ?

En fait, j’ai commencé cette histoire très jeune. Et à l’époque, ce roman était une catastrophe ! Tout comme mon niveau en français… Puis, mes douleurs ont débarqué pendant mon adolescence, peu de temps avant que je ne décide d’écrire « sérieusement » cette histoire… Et il y a aussi le fait que je n’avais pas Internet à cette époque, et ce jusqu’à mes dix-huit ans, et donc personne pour m’expliquer comment on s’y prend pour écrire un livre… Ça explique un peu mieux, enfin, je pense, pourquoi j’ai perdu beaucoup de temps à revoir ce roman au moins trois ou quatre fois. Cela dit, je n’aime pas me brusquer non plus et l’univers du Souffle des Anges est assez complexe. Bon, je rassure mes lecteurs, je ne mettrais pas encore six ans pour écrire le troisième tome ! Enfin, j’espère…

Tu publies sur Wattpad. Ne crains-tu jamais que tes œuvres soient copiées sur ces sites à la portée de tout un chacun ?

J’évite d’y penser, mais voilà, maintenant que tu l’as dit, je commence à flipper… Non sérieusement, c’est un risque en effet. Je croise les doigts pour que ça n’arrive pas et, de temps à autre, je jette un coup d’œil aux histoires qui ressemblent un peu aux miennes pour rechercher un éventuel plagiat. Actuellement, je n’ai qu’une histoire sur ce site, qui parle de sirènes. Et par chance (ou pas), ça n’attire pas une foule de lecteurs ! J’ai mes habitués, et ça me suffit. C’est souvent quand une œuvre cumule beaucoup, voire énormément de vues, qu’elle se fait repérer. Maintenant, je vais faire paniquer les auteurs qui ont plus de 90 k de vues sur leurs histoires, oups…

Tu tiens le blog La plume. Je te présente le roman de Lucille Rybacki, Le souffle des Anges, je vais te demander de me donner ton avis et de le noter ! Pas de complaisance avec l’auteur, sois franche !

OK, en totale franchise ? Il est parfait !!

Hum, hum, bon sérieusement, je trouve que l’auteur à créer un univers sombre et compliqué, peut-être trop parfois si on recherche un roman pas prise de tête. D’ailleurs, puisqu’on parle du genre, la romance paranormale n’est pas aussi présente que prévu. Des combats, de l’action, des mystères, des secrets (beaucouuuup de secrets), mais de la romance… Il faudra attendre les prochains tomes, je pense, pour qu’elle soit plus marquée. Le personnage de Katerina est aussi attachant qu’agaçant parfois, et on comprend qu’Hayden, le vampire « garde du corps », ait envie de l’étrangler. Prêtresse vaudou, anges, démons, hybrides, vampires, loup-garou, goules… L’auteur a réuni un bon nombre de créatures dans son roman, certaines plus cruelles et abjectes que d’autres. Mais finalement, les anges restent les plus odieux ! C’est peut-être ce qui m’a le plus surprise : les êtres divins sont vraiment les méchants de cette histoire. Pour terminer, je dirais qu’il ne faut pas être très pressé. Ce premier tome pose les bases et on a hâte que l’intrigue se lance. Bon, parce que je suis très objective, je lui mettrais 9/10 !

Non, j’hésite entre 7,5 et 8, car je suis très très critique envers cette auteur… Ou 6 ?

La Plume

Tu adores écrire sur les anges. Toi-même, tu te rapproches de Lucifer, l’ange déchu ou de Gabriel, le porteur de bonnes nouvelles ?

Cela dépend des jours, en fait. Malgré mon air froid et peu sympathique qui pourrait faire penser que je suis plutôt du côté de Lucifer, je suis quelqu’un qui aime beaucoup aider les gens. Cela me fait énormément plaisir. Mais, j’ai tendance à m’énerver très vite. Et j’ai beaucoup de mal à pardonner ; par contre, pour mettre au point la pire des vengeances, je suis très douée ! Néanmoins, je choisirais Gabriel.

Pour te représenter mon côté fouineuse, je lis un avis d’une lectrice qui n’aime pas ton roman, car il n’est pas écrit à la première personne. Personnellement, je trouve ce genre de commentaire un peu injuste, car on ne note pas un roman sur un simple pronom. Qu’en penses-tu ?

Ah, mon point sensible ! Bon finalement, je change d’avis et je choisis Lucifer !!

En effet, j’ai dû lire ce commentaire au moins une quinzaine de fois.

Bien sûr, je respecte l’avis de chacun, mais il est vrai que j’ai eu du mal à comprendre, et que cela m’a beaucoup déstabilisé. Que l’on n’aime pas l’intrigue, les personnages, l’univers, c’est normal. On ne peut plaire à tout le monde. Mais par contre, ne pas apprécier une histoire à cause d’un pronom, ça me perturbe, surtout en tant que blogueuse qui ne s’arrête pas à ce genre de détails.

Au départ, j’ai pris contact avec mon éditrice, car c’était la première fois qu’un lecteur me faisait cette remarque, et j’avais besoin qu’on me rassure. Pour Reflet d’Encre, publié chez Nutty Sheep, je n’ai pas eu ce souci-là, du coup, je me suis posé tout un tas de questions. Puis, étant une fouineuse moi aussi, j’ai commencé à prendre contact avec les autres lecteurs qui m’avaient mis une mauvaise note sur Booknode, pour leur demander ce qui ne leur avait pas plu. Gros moment d’angoisse, tu imagines. Et malheureusement, c’est encore cette histoire de « elle » et « je » qui posait problème… On m’a même conseillé de revoir mon livre en l’écrivant à la première personne !

Encore aujourd’hui, cette histoire me laisse perplexe et angoissée. Et j’en viens maintenant à avertir les gens, si c’est possible avant qu’ils n’achètent mon livre, qu’il n’est pas écrit à « je ». Je ne veux pas les décevoir et perdre par la même occasion le peu de confiance qu’il me reste.

Pourtant, je ne changerais pas pour autant. Lire des romans à la première personne ne me gêne absolument pas, mais j’ai une préférence pour la troisième, et je continuerais à écrire ainsi.

SomethingElse Éditions a lancé un groupe sur Discord, un projet de discussion entre lectrices, blogueuses, graphistes, correctrices. Quelle est ton implication dans ce tout nouveau projet ? Que pourra-t-on découvrir sur Lucille grâce à Discord ?

Pour le moment, je découvre un peu le fonctionnent du serveur. J’essaie aussi de participer, surtout en publiant les liens de mes chroniques ou en discutant avec l’équipe de SEE. J’ai encore du mal à être vraiment présente, je l’avoue. Je ne suis pas très bavarde, parfois… Mais je vais essayer de faire un effort !

Voici venu ton instant pub. D’un battement d’ailes, tu vas nous émerveiller de tes mots et nous donner l’envie d’acheter tous tes romans.

Ah, l’instant le plus difficile ! Grâce aux précédentes questions, je pense que les lecteurs ont eu un aperçu de ce qu’on peut trouver, ou pas, dans mes romans. Le Souffle des Anges, c’est l’histoire d’une jeune femme qui ne comprend pas pourquoi le sort s’acharne sur elle. Tiens, comme Cassandra, l’héroïne de Reflet d’Encre. Elles cherchent à se comprendre, à faire confiance aux autres, tout en apprenant à maîtriser leurs pouvoirs. Mes romans s’adressent aux lecteurs qui aiment les univers sombres, violents, où des créatures impitoyables s’y affrontent. Cela dit, il n’y a pas que des combats dans mes histoires, mais aussi de la romance. Des personnages torturés, partagés entre devoir et sentiment. Autrement dit, personne ne ressort indemne de mes livres ! Ni les personnages ni les lecteurs…

Reflet d'encre, Épisode 1 par [Rybacki, Lucille]

Lucille, merci de ton temps. Je souhaite que tes anges continuent de veiller sur nous encore longtemps.

Merci surtout à toi d’avoir pris de ton temps pour t’intéresser à mes romans et à ma vie d’auteur !

Pour acheter les romans de Lucille :

https://amzn.to/2J1u2PV

Pour retrouver Lucille sur sa page FB auteur :

https://www.facebook.com/Lucilleauteur/

Sur son blog auteur :

http://rybackilucille.wixsite.com/lucillerybacki

Sur son blog La Plume :

http://la-plume-lucille.blogspot.com/

 

Publicités

4 commentaires

  1. […] Donc je suis allée à ce salon à cause de Jc Staignier. Alors là tout le monde me regarde avec un air ahuri se demandant ce que le blog de la roussepéteuse vient faire ici 😛 ! J’vous explique, Jc à l’habitude de faire des interviews (auteurs, blogueurs…enfin tout ce qui lui tombe sous la main 😀 ) et voilà que je tombe sur l’une d’entre elles… Celle de Lucille Rybacki  https://leblogduneroussepeteuse.wordpress.com/2018/09/08/lucille-rybacki-ou-un-ange-au-pays-de-limag… […]

    J'aime

Répondre à lafontmagali Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s