Dans la noirceur de Jérémy Lespagnol – Avis lecture

Résumé :

Une femme brutalement poignardée dans le Maine, un homme massacré dans un local au Nouveau-Mexique… Qu’ont ces victimes en commun ? Quelle âme diabolique les a massacrées ?
Old Crow, ville côtière du Maine, États-Unis d’Amérique. Un meurtre dans une zone industrielle, une nouvelle enquête pour l’inspecteur Bishop. Jusqu’au moment où il découvre un jeu macabre tissé habilement par celui qui se fait appeler : John Doe. Ce qui semblait être une enquête lambda devient une traque singulière.
Un serial killer qui joue sur l’échiquier de la vie avec, pour pion favori, l’inspecteur Bishop. Vous voici au cœur de la noirceur de certaines âmes de ce monde. 

Mon avis :

Avant toute chose, je tiens à préciser que ce roman est le tout premier de l’auteur qui s’est attaqué au genre du roman policier. Le caractère exceptionnel de Jack Bishop, représentatif d’une lignée d’inspecteur de police de la vieille école, nous démontre à quel point Jérémy peut créer un univers sombre et réussir à nous y embarquer de force.

Je peux comprendre à quel point il est parfois difficile de manier les dialogues avec brio, surtout quand ceux-ci laissent la parole à plusieurs personnages. Un peu gênée dans ma lecture par cette nouvelle façon de présenter les dialogues, par exemple mettre le nom de l’interlocuteur entre parenthèses ou passer à la ligne suivante à la place de l’incise, elle en a parfois été ralentie. Attention, je ne dis pas que cette méthode est mauvaise, mais seulement différente de ce que j’ai pu lire jusqu’à présent, surprenante, voire déroutante.

Le début du roman est alléchant. Un tueur en série mène la police par le bout du nez et les amène toujours au bon endroit, mais jamais pour la bonne raison. Néanmoins, il manque des détails, qui pour moi, femme curieuse qui veut tout savoir, m’auraient aidée à mieux comprendre l’inspecteur Bishop, par exemple, plus de précisions sur son épouse assassinée par le tueur en série. Je retrouve aussi dans les dernières pages une similitude avec le roman Seven, à mon avis inutile, car l’auteur aurait dû persévérer dans son propre style et ne pas y faire référence. Si tel était son but, après tout, je ne suis pas dans sa tête. On devine le grand lecteur d’un univers noir, horrifique et terrifiant. L’auteur, toujours à mon avis, pouvait mieux exploiter ce domaine.

Toutefois, la plume est prometteuse et l’auteur manie à merveille le côté noir de son histoire. Je n’ai jamais ressenti l’envie d’abandonner ma lecture, c’est un point plus que positif.

Dans l’ensemble, j’ai apprécié ce roman, car l’auteur maîtrise bien le domaine du polar sombre et je l’encourage à continuer dans cette voie. Pari pas facile, mais réussi.

Le titre du roman est un excellent choix et j’invite celui qui aime sortir un peu des sentiers battus à lire Dans la noirceur.

Jc

Pour acheter son roman Dans la noirceur

Jérémy Lespagnol est né à Martigues dans les Bouches-du-Rhône. Passionné de lecture, il s’essaie à l’écriture en 2014. Féru de Fantastique, Horreur et Polar, il choisit pour son premier roman le genre policier. Longtemps intrigué par les serial killers, il crée sans difficulté une atmosphère et des personnages angoissants. D’autres écrits prennent forme…

 

Pour le retrouver sur FB, c’est ici

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :