Bons baisers de Goscranie de Guillaume Lecler

Résultat de recherche d'images pour "bons baisers de goscranie"

Mon nom est Bond, James Bond, vous connaissez ?

Oubliez !

Une nouvelle catégorie d’espions débarquent pour votre plus grand plaisir. N’en déplaise à James, Guillaume et ses sbires arrivent !

Tallia, Ethinor et Jermold ont été promus diplomates. Les dirigeants mélthènes les chargent d’une mission prestigieuse, de la plus haute importance : négocier auprès des Goscrans, les charmants voisins aux mœurs… spéciales, les conditions d’exportation des furets. Rien que ça ! Et accessoirement, s’ils en ont le temps, découvrir pourquoi, à la cour goscrane, tous les espions mélthènes ont disparu. L’espionnage est affaire d’intuition, de chance, de savoir-faire, de déduction et de discrétion. Autant de qualités qui font totalement défaut aux trois aventuriers. Alors, aucune raison qu’ils ne réussissent pas… Si ?

Tous les ingrédients sont réunis pour une histoire haletante :
Une intrigue d’une incroyable densité… ou pas.
Des rebondissements spectaculaires… ou pas.
Des scènes d’action ahurissantes… ou pas.
De l’érotisme évocateur… ou pas.
De l’humour raffiné… ou pas.

« Après l’inénarrable Deux zéros et demi, je ne pensais pas pouvoir être encore surpris. Quelle suite ! » Winston Churchill.
« Winston a bien fait de me conseiller cette série extravagante ! » Saint Augustin.
« Mon fils est définitivement un génie. Objectivement. » le papa de Guillaume.

Ce livre donne une suite à Deux zéros et demi mais peut se lire indépendamment. Il est toutefois préférable, si ce n’est déjà fait, de se procurer le premier. Préférable… pour l’auteur et ses droits : «Pasque… y’en a marre des nouilles !».

Mon avis :

Guillaume, la maturité te va si bien. Le jeune Guigui nous avait emmenés, grâce à son premier opus, au royaume de  Deux zéros et demi. Depuis, le gars s’est bonifié (oui, encore) et son écriture a pris quelques rides, tout comme lui. Des rides d’expression et non de vieillesse. Les marques d’un sourire, d’un rire et d’un éclat de rire. L’auteur parvient à figer les secondes et à déjouer le sablier inexorable du temps.

La société actuelle ne nous épargne pas et l’auteur l’égratigne à coup de mots politiquement corrects ou incorrects, c’est selon. La finesse de l’intelligence consiste-t-elle à faire passer un message de tolérance sous le signe de l’humour et de l’autodérision ?

Ce roman deviendra la tasse de café qui vous réveille le matin et vous donne la dose d’énergie nécessaire pour votre journée. Le milk-shake que l’on aspire à la paille jusqu’à la dernière goutte pour en savourer le sucre et l’essence de vanille. Le film dont vous regarderez le générique de fin, car vous refusez de quitter son univers. Le dictionnaire dont les mots sont à double sens. Le héros dont vous percevrez les failles sans lui en faire nul reproche, car après tout, sous le masque d’un héros se cache un homme simple et attendrissant.

On ne vit que deux fois. J’espère que l’auteur me donnera droit à une troisième vie afin de découvrir la suite de ses romans.

James Bond est fini. Place à Guillaume Lecler, car cet homme cache sous sa plume acerbe et humoristique un être cultivé, raffiné et sensible.

Rien que pour vos yeux, procurez-vous les deux tomes de cet auteur. Les diamants sont éternels et, jamais plus jamais, vous ne connaîtrez une telle détente au cours d’une lecture.

Jc

Pour acheter Bons baisers de Goscranie, c’est ici

Guillaume Lecler

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s