New Romance ou Old Romance ? Chapitre 5

 

Chapitre 5 : Le couple et la New Romance

 

Le point le plus positif dans la New Romance ? Elle détient le pouvoir de te faire croire aux miracles !

Tu sais déjà que l’héroïne incarne la perfection. Qu’en est-il du héros ?

L’auteur fait preuve d’originalité afin de nous décrire son physique. Cheveux blonds, noirs, châtains, longs, courts, ondulés. Yeux bleus, verts, pers, sombres, pailletés d’or. Fossette sur le menton, la joue, les fesses. (La seule fossette que tu découvriras sur tes fesses sera celle creusée par la cellulite.)

Une bagarre fait rage au sein du monde littéraire : combattre le plagiat. Je me permets de vous donner un conseil, à vous auteurs de New Romance. Frappez fort sur la taille de votre personnage ! En effet, s’il ne mesure qu’un mètre soixante, je vous assure que les autres ne vous copieront pas. Dans la New Romance, vous constaterez que l’héroïne perchée sur des talons de dix centimètres doit se soulever sur la pointe des pieds pour recevoir le baiser tant attendu.

Et puis, qui a copié sur qui pour dire que le héros est beau comme un dieu ? Oseriez-vous écrire qu’il est moche comme un pou ? Et pourtant, vous feriez preuve d’originalité. À méditer…

À présent, détaillons les différents profils du héros de New Romance.

Profil 1 :

Grand. Blond aux yeux verts. Costume trois pièces et milliardaire. Avec un peu moins de chance, seulement millionnaire. Séducteur. Il s’est enfilé toutes sortes de femmes : la bimbo, la femme fatale, la nymphomane, la riche et la pauvre.

Et il tombe amoureux de qui ? Ouiiiiii ! De toi !

Pendant plusieurs années, tu considères le BDSM comme une pratique bizarre et cinquante nuances plus tard tu découvres que, après tout, seules les imbéciles ne changent pas d’avis.

Ton pervers adore t’humilier, te battre, mais tu supportes tout. Tu l’aimes et tu comptes le faire changer.

Je suis assez d’accord sur le principe. Qu’il me signe un chèque avec un nombre de un à neuf, suivi de 6 zéros, et il peut m’attacher aux montants du lit.

Par contre, que mon Guillaume ne s’avise pas de tenter le coup ou je l’étrangle avec sa cravate.

Profil 2 :

Le bad boy. En français : le méchant garçon. Sa mère l’a abandonné, son père l’a battu. Grand, tatoué sur tout le corps, il exhibe des muscles d’acier. Ses loisirs sont la boxe, l’alcool et les filles. Vulgaire, il te traite comme un chien. Néanmoins, tu l’aimes et tu veux encore et toujours le faire changer.

J’avoue, j’ai plus de mal à comprendre l’entêtement de l’héroïne. Si au départ elle avait choisi le gentil garçon, elle ne se démènerait pas pendant 300 pages pour amener le bad boy sur le chemin de la rédemption.

Lorsque l’on étudie le phénomène de la New Romance, nous trouvons une pâle copie de la littérature classique. Mr Hyde devient le docteur Jekyll et l’on s’en rend compte, la créature de Frankenstein à une âme.

Profil 3 :

Employé, il travaille deux heures par semaine dans un bureau pour un salaire mirobolant.

Banquier, avocat, investisseur, et (toujours grand), il se révèle coureur de jupons. Il ne le considère pas comme un vice, car il recherche la femme idéale. Qui est ? Ouiiiii, encore toi ! Tu en as de la chance…

Profil 4 :

Le biker. Gigantesque, rebelle, grande gueule. Tel un preux chevalier, il t’emmène sur son fier destrier. Quatre heures à califourchon sur l’engin, sous une chaleur accablante et l’héroïne enlève son casque, secoue son brushing impeccable.

J’avoue que ce passage me donne du mal. Lorsque je m’accroche à mon Guillaume sur sa mobylette de la poste, les fesses me grattent et mes cheveux hirsutes présentent une vague ressemblance avec la mèche du yorkshire de ma mère avant le toilettage.

Dans la New Romance, le mec se révèle une machine inépuisable de sexe. Il a connu 5000 femmes avant toi.

Il te fait l’amour cinq à six fois par jour. Tu n’as même pas le temps de reprendre ton souffle qu’il est déjà au garde à vous. Le Batman de l’amour ! Le Superman de tes nuits !

Bien heureux, dans la Old Romance, il y a le jour du seigneur : le dimanche ! Mais chéri ne rattrape pas en un seul jour ce qu’il a loupé sur une semaine. Fais le compte de ce que tu perds.

Colton : 5X par nuits pendant 7 jours = 35 parties de jambes en l’air.

Chéri   :  2X (maximum) le dimanche  = 2 parties de jambes en l’air.

Tu loupes 33 occasions d’atteindre le septième ciel ! Morte, tu obtiens plus de chance d’arriver plus vite aux portes du paradis !

À suivre…

Jc

14 commentaires sur “New Romance ou Old Romance ? Chapitre 5

Ajouter un commentaire

    1. La romance se révèle un moyen d’échapper à son quotidien. Tant que l’auteur apporte du rêve, il a réussi son pari.
      Je tente de gagner le mien et de réussir au moins à rendre le sourire à tous ceux qui en ressentent le besoin.
      Bisous.

      Aimé par 1 personne

      1. Je sui tout à fait d’accord avec toi Jc Staigner, le principal est de faire rêver. Et si la lectrice (ou le lectur, o ne sait jamais ^^) y croit, c’est encore mieux ! 🙂 Comme toujours, très drôle et super agréable à lire.

        Aimé par 1 personne

  1. Bon, bon, bon…. Pourquoi tu critiques mes héros !!!! En même temps, si dans la romance tu te mets à écrire sur le « bof » qui vit à côté de chez toi, cela ne fait pas rêver. Toujours le débat sur Christian Grey façon chômeur ou SDF lol. Ce que je préfère, c’est le peu de caractère de nos héros de romance, finalement. Les méchants tout plein deviennent des gentils agneaux parce qu’ils te découvrent TOI, l’unique, la mirobolante, la truc-muche de la séduction, l’AMOUR DE LEUR VIE ! En tout cas bravo, j’ai encore bien rigolé et c’est tellement vrai ! Pour la moto aussi je confirme. Le brushing motarde c’est super sexy lol.

    Aimé par 1 personne

  2. Une étude révèle que si l’on reprend tous les héros de New romance, il n’y a pas assez de femmes sur terre pour comptabiliser celles qui seraient passées dans leur lit avant le tour de l’héroïne (perso, je sais pas vous mais c’est totalement rédhibitoire que de savoir qu’un mec s’est tapé tout le village avant moi mais bon ^^).

    Ps: sadique le monsieur, pas pervers. Donatien se retourne dans sa tombe… ah non c’est vrai, on l’y a attaché :p

    Aimé par 1 personne

  3. Je like à mort et vraiment, tu es marrante, (quoiqu’en dise ton compagnon?)… Je suis d’accord avec toi, ce serait trop drôle d’écrire une new romance avec un type complètement loser qui se balade en caleçon (pas net) dans son appart à longueur de journée, mais qui parviendrait tout de même à tourner la tête ( à cause de son odeur forte de transpiration peut-être?) à l’héroïne ( donc nous, les lectrices par extension…). Il serait trouillard et pas doué au lit également, c’est la fille qui devrait tout lui apprendre…. Au final, le happy end de l’histoire? Heu… franchement, je cale, parce que je ne suis pas sûre que les nanas iraient au bout de la lecture!!!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :