L'amour de l'écriture

L’accord de l’adjectif avec des plus, des moins, des mieux.

1. L'adjectif introduit par les locutions adverbiales des plus, des moins et des mieux s'accorde toujours au pluriel et en genre avec le nom auquel il se rapporte.  L'usage du pluriel s'explique par le fait que ces locutions signifient " parmi les plus ", " parmi les moins " et " parmi les mieux ". Exemples : - Ce garçon se montrait des plus succulents. -… Lire la suite L’accord de l’adjectif avec des plus, des moins, des mieux.

Publicités
Textes courts et humour

Gynécologue, un métier sérieux.

En tant que femme, vous connaissez la visite annuelle chez le gynécologue. Pour ma part, pas d'inquiétude. D'après la doctoresse, je roule encore . Prochain contrôle technique dans un an. Je vous explique ma joie (hélas, de courte durée) lors de cette visite. La gynécologue glisse sa sonde émettrice (un peu comme le commandant Cousteau pour… Lire la suite Gynécologue, un métier sérieux.

L'amour de l'écriture

« va-t-en » ou « va-t’en » ?

L’apostrophe et le trait d’union ne sont pas deux signes équivalents. Ne pas confondre : « mange-t’il » et « mange-t-il ». Sinon, fais gaffe à qui te mangera ! Le « t » placé entre une forme verbale de la 3e personne (par exemple, « déclare ») et un pronom personnel (par exemple, « elle ») est encadré de deux traits d’union : « Tout est en ordre », déclare-t-elle.… Lire la suite « va-t-en » ou « va-t’en » ?

L'amour de l'écriture

Les pléonasmes

Le pléonasme est une figure de style où l'expression d'une idée est soit renforcée soit précisée par l'ajout d'un ou plusieurs mots qui ne sont pas nécessaires au sens grammatical de la phrase. C'est un mode d'expression aussi fréquent dans la langue littéraire que dans le langage familier. Dans celui-ci, la figure est parfois involontaire comme dans l'expression… Lire la suite Les pléonasmes

Textes courts et humour

Miroir et pèse-personne, ces menteurs.

Chaque femme possède dans sa salle de bain deux objets de tortures mentales. Un pèse-personne Un miroir en pied Je doute de la qualité de ces objets et je pense sérieusement à les rapporter en boutique.  Le miroir grossissant, un peu comme celui qu'on trouve dans les foires, ne m'avantage pas. Le pèse personne dont… Lire la suite Miroir et pèse-personne, ces menteurs.

Mes lectures, mes avis, Romans sentimentaux

Le Doux parfum des souvenirs de Cécile Chomain

Vous ne vous êtes jamais demandé quel effet ça fait de remonter le temps ? Et si vous en aviez l’occasion, qu’y trouveriez vous ? Et bien moi, je n’ai pas eu le choix, grâce à mon meilleur ami et colocataire curieux et fouineur, je me retrouve au fil des pages de mon journal intime… Lire la suite Le Doux parfum des souvenirs de Cécile Chomain

Textes courts et humour

Un homme de qualité

Je me rappelle de notre première rencontre. Assis chacun sur un tabouret, devant une tequila. La lumière tamisée, la fumée de cigarettes qui nous piquait les yeux, la musique qui nous abrutissait les oreilles. Mais rien ne nous dérangeait, un peu comme si nous étions sur une île déserte. Je me rappelle de nos corps… Lire la suite Un homme de qualité

New Romance ou Old Romance ?

New Romance ou Old Romance, chapitre 12

 Chapitre 12 : L’alcool ou le moment de vérité Cent trente-deux tablettes de chocolat et douze kilos de plus dans les hanches, vingt paquets de cigarettes et un teint livide plus tard, j’attends toujours la réponse d’un éditeur. Trois mois d’angoisse, de remises en question, de déprime. Enfin, je reçois deux réponses. Une grande maison d’édition ! Mes… Lire la suite New Romance ou Old Romance, chapitre 12

Interviews chroniqueurs

Frénésies livresques ou Marilyn, certains l’aiment chaud.

Bonjour Marilyn. Je vais t’appeler par ton prénom, car en suivant ta page, j’ai remarqué que tu étais une blogueuse aussi proche des auteurs que des lecteurs. Je m’imagine une personne bourrée de bons sentiments dans un monde, hélas, à la fois impitoyable et pitoyable. Je me trompe ? Je suis l’archétype de la bonne copine,… Lire la suite Frénésies livresques ou Marilyn, certains l’aiment chaud.